Nostrodomus : Travaux et décoration

Travaux et décoration : le succès du « do-it-yourself »

Depuis le début du XXe siècle, on trouve dans divers magazines des sujets consacrés à la réalisation de travaux à faire soi-même. Que ce soit dans le domaine de la couture, de la rénovation ou du petit bricolage, les lecteurs peuvent s’exercer à fabriquer des petits ou grands ouvrages. Aujourd’hui, le bricolage s’est démocratisé et les travaux pratiques proposés s’adressent à tous. Les plus petits peuvent participer aux loisirs créatifs simples et les plus grands s’adonnent à des travaux plus complexes (fabrication de meubles…). Avec l’arrivée d’Internet, de nombreux blogs fourmillent de publications toutes plus inventives les unes que les autres, correspondant au niveau d’expertise de chacun : les tutoriels faciles pour les novices et les travaux de rénovation pour les plus confirmés.

La décoration : une passion pour tous

Lorsqu’on s’installe dans un logement, le désir de s’y sentir bien passe par le fait d’apposer son empreinte personnelle : cela se traduit par des objets de décos, du mobilier choisi ou un agencement particulier de l’espace. Les plus grandes enseignes ont bien compris l’aspiration à se créer un chez-soi pratique, fonctionnel et esthétique. C’est pourquoi nombreuses d’entre elles ont vu leur implantation augmenter sur le territoire français. Mais certains particuliers vont plus loin et créent eux-mêmes leurs éléments de décoration. Du miroir de poche au meuble en bois, tout est possible pour rendre son chez-soi plus agréable. De plus, l’avantage du DIY est qu’il s’appuie la plupart du temps sur des matériaux de récupération : la réalisation est ludique et elle ne coûte pas cher.
La rénovation-maison ne s’arrête pas au plaisir du bricolage. Derrière cela, il y a tout un esprit de partage des connaissances et des techniques, des « petites astuces maison » pour créer, fabriquer ou rénover plus facilement des objets à notre image.

La rénovation : attention, travaux à prévoir !

Avec le développement de la conscience écologique, nombreux sont ceux qui souhaitent habiter un logement fonctionnant à l’énergie durable. A ce titre et dans l’idée de lutter contre la consommation de masse, on observe de plus en plus d’attrait pour la réhabilitation de corps de ferme ou de maisons anciennes. Au vu de la complexité et de la diversité des compétences à avoir pour aborder un tel chantier, ce type de travaux s’adresse en particulier à des passionnés. Le choix du bâtiment à rénover n’est pas à prendre à la légère. C’est souvent un achat conséquent, quel que soit le type de logement. A l’achat, si le prix paraît attractif en fonction de la surface, il est important d’évaluer correctement le montant des travaux à prévoir (en gardant en tête que, la plupart du temps, le prix augmente une fois les travaux commencés car on rencontre des problèmes que l’on ne pouvait pas prévoir avant). Ainsi, le temps de la réflexion est essentiel ! Il ne faut pas hésiter à faire faire des devis par des professionnels afin d’avoir des éléments de comparaison et de pouvoir établir une moyenne, tant au niveau du coût total des travaux qu’au niveau du temps nécessaire.
Pour qu’une rénovation ne soit pas trop coûteuse, l’état général du bâtiment est à surveiller : La toiture doit être en bon état (sans jour apparent). En effet, une toiture neuve coûte aux alentours de 15 000 euros les 100 m² ‘prix qui peut monter jusqu’à 20 000 euros). De même, la charpente ne doit pas s’affaisser ou s’effriter. Le mauvais état peut être lié à la présence de termites ou à l’humidité. Dans tous les cas, l’humidité est un signal rédhibitoire pour l’achat d’un bien à rénover. Très difficile et très coûteuse à réparer, l’humidité laisse des indices à différents endroits de la maison : sur la charpente bien sûr, mais aussi sur les murs, soit sous forme d’auréoles, soit sous forme de champignons. Il ne faut pas hésiter à s’attarder dans la cave et les sous-sols du bâtiment : en présence de flaques d’eau, la question se pose sérieusement. A savoir que le remplacement des fenêtres fait partie des travaux incontournables lors d’une rénovation, tout comme la peinture.

Il reste d’ailleurs recommandé pour de gros travaux comme ceux d’agrandissement ou d’extension de maison de faire appel à des professionnels !

Pour une maison écologique

Depuis 2017, l’isolation thermique est soumise à des normes particulières. En cas de rénovation d’une toiture, il est donc obligatoire de prendre en compte ces normes qui sont devenues obligatoires. En effet, des travaux bien faits permettront de réduire la consommation énergétique générale de la maison.
Certains matériaux écologiques peuvent être utilisés pour une rénovation. Il existe par exemple des briques en terre cuite ou en terre compressée qui sont entièrement naturelles. De même pour les travaux d’isolation : la laine ou le chanvre apporte une qualité aussi efficace que les matériaux synthétiques. Pour la décoration intérieure, on peut se tourner vers des peintures écologiques et des procédés de traitement du bois grâce aux solvants naturels, comme l’huile de lin.
Enfin, la rénovation écologique peut être accompagnée d’aides pour le financement. Il existe des éco-prêts à taux nul pour financer tout ou partie du projet.