Tout savoir sur les aspirateurs connectés

Tout savoir sur les aspirateurs connectés

Le développement de la maison connectée a fait naître de tout nouveaux appareils électroménager pour améliorer le confort des foyers. Fours intelligents, lave vaisselle programmable à distance et autocuiseurs connectés ont fait leur entrée sur le marché de la domotique. Les aspirateurs n’ont pas échappé à la règle.

Petite histoire de l’aspirateur

Au XIXe siècle, on tente d’améliorer la vie des ménagères. L’américain Ives McGaffey invente une machine en s’appuyant sur les expériences de l’époque : le Whirlwind. En actionnant une manivelle, la poussière était aspirée dans un sac à l’aide de soufflets. C’est Hubert Cecil Booth qui au début du XXe siècle mettra au point le premier aspirateur fonctionnant avec un moteur à essence. Si celui-ci présente l’avantage de libérer les deux mains de l’utilisateur contrairement à son ancêtre, l’appareil reste difficile à utiliser car il est très encombrant. Quelques années plus tard, William Hoover rachète un brevet développé par un de ses prédécesseurs pour commercialiser ce qui sera le premier aspirateur maniable. Le succès est immédiat et la marque passe même dans le langage courant anglophone. Le Hoover se présente comme un balai roulant dont le sac est accroché au manche. Il faut attendre les années 1930 pour que Hoover développe le principe de l’aspirateur à tuyau. Ce type d’aspirateur, quoique ayant un peu évolué, est toujours commercialisé aujourd’hui. Depuis 1995 cependant, la vente d’aspirateur à tuyau a été supplantée par une autre invention : celles du britannique James Dyson qui, en 1978 remplace le sac par un bac d’aspiration cyclonique qui repose sur le même procédé que les centrifugeuses.

Quelques conseils pour bien choisir son aspirateur connecté

Depuis sa création il y a un peu plus d’un siècle, les inventeurs n’ont cessé de modifier l’aspirateur afin de réduire considérablement l’action de l’humain pendant son utilisation. Aujourd’hui, il existe des aspirateurs connectés qui sont programmés depuis un smartphone pour se déclencher à un moment donné et nettoyer le foyer sans aucune autre action que la programmation via un téléphone, une télécommande ou une commande vocale. Le logement peut être cartographié de façon à pouvoir suivre à distance la localisation et l’avancement de son appareil via une application. Certains modèles proposent en plus de l’aspiration, différents modes de nettoyage, voire même un mode de lavage à l’eau. A la fin de son service, le robot intelligent retourne tout seul à sa base de chargement. Selon les modèles, l’aspiration peut être plus ou moins puissante. Une aspiration à 1800 Pa permet de s’assurer que les plus grosses saletés (cheveux, débris, moutons de poussière, etc.) disparaissent sous l’action de l’aspirateur connecté. L’autonomie varie en fonction des modèles. Plus la surface à nettoyer est grande, plus l’autonomie de l’aspirateur doit être importante. La taille de l’objet n’est pas non plus négligeable : un robot trop haut ne passera pas sous les meubles. Parmi les options additionnelles que l’on retrouve en fonction des modèles, on peut noter la présence de pare-chocs afin d’amortir les chutes ou encore de capteurs de poussière qui localisent les zones qui nécessitent un nettoyage plus important.

Lien pour marque-pages : Permaliens.