Piqûres de punaises de lit

Piqûres de punaises de lit

La punaise de lit est un petit insecte présent dans les maisons et qui se nourrit de sang humain. Particulièrement coriace, elle résiste à la plupart des insecticides et nécessite l’intervention de professionnels qui laissent souvent derrière eux une facture salée (entre 400 et 5000 euros selon la surface à traiter). En cause, le traitement de choc nécessaire à l’extermination des colonies : congélation des meubles, intervention de chiens pour détecter les cachettes, nécessité de vider entièrement les logements, etc. le tout sans prise en charge pas les assurances.

Qui sont les victimes ?

Presque disparues dans les années 1960, les punaises de lit sont de retour en France à cause de l’augmentation du nombre de vide-greniers et la démocratisation des voyages à l’étranger. La prolifération des insectes est massive : le nombre d’interventions spécialisées a augmenté de 300% en deux ans. On estime à environ 400 000 le nombre de foyers infestés sur le territoire français et près de 100 000 seulement pour la région parisienne. L’infestation des logements par les punaises de lit touche toutes les catégories sociales et tous les types de personne. Elles sont totalement indépendantes des conditions d’hygiène et peuvent provoquer de sérieux troubles pour la santé. Parmi les plus courants, les professionnels notent des démangeaisons, des infections et des insomnies, poussant les cibles à un état de détresse psychologique intense.

Comment reconnaître une piqûre de punaise de lit ?

L’aspect des piqures et les symptômes associés varient fortement d’un individu à l’autre. Les boutons provoqués par les morsures sont souvent petits, rouges et se présentent de manière groupés. Ils peuvent être indolores ou provoquer une démangeaison pouvant aller jusqu’à empêcher l’endormissement. L’écorchure des boutons peut entraîner des infections. Pour 65% des personnes ayant été piqués, la plaie reste indolore au début, compte tenu des anesthésiants présents dans la salive de punaise de lit. C’est lorsque l’infestation est déjà étendue et que les marques se multiplient considérablement sur le corps que l’on réalise qu’on cohabite avec ces indésirables. Quand les effets de l’anesthésiant s’estompent, la personne mordue peut ressentir une brûlure autour de la zone atteinte, puis des démangeaisons. Même si la punaise de lit ne transmet pas de maladie grave, la multiplication des morsures et la sensation de démangeaison entraînant des insomnies à répétition peuvent entraîner un grand traumatisme chez leurs hôtes.

Quel traitement pour une piqûre de punaise de lit ?

Même si la plupart du temps la piqûre ne provoque pas de symptômes sévères, il existe des solutions naturelles ou médicamenteuses pour aider à supporter la gêne ou pour prévenir les réactions allergiques. Afin de limiter l’infection, il est nécessaire de nettoyer la piqure avec du savon doux. Pour soulager la démangeaison, vous pouvez utiliser le vinaigre blanc ou le bicarbonate de soude qui permettent de désinfecter et de jouer le rôle d’un antibiotique. Le citron, l’aloe vera ou encore la banane possèdent également des propriétés antibactériennes qui peuvent s’avérer efficaces en cas de piqûres.

Du côté des médicaments, le paracétamol ou l’aspirine peuvent soulager la douleur et accélérer la guérison des morsures. Les crèmes à base de corticoïdes s’avèrent également efficaces. En cas de réaction allergique, il est indispensable de consulter un médecin qui prescrira un antihistaminique sous forme de crème ou de solution orale. La méthode la plus efficace de lutter contre les piqures reste néanmoins l’intervention d’un professionnel de la désinsectisation spécialisé dans les punaises de lit.

Pour marque-pages : Permaliens.