Jardin

Araignée blanche : que faire si elle arrive dans votre maison ?

Par Michel Duchène , le mercredi, 30 novembre 2022, 18h55 , mis à jour le samedi, 3 décembre 2022, 21h56 — Nuisibles - 5 minutes de lecture
araignée blanche

Les araignées blanches sont une famille d’araignées qui comprend plusieurs espèces distinctes. Ces araignées sont particulièrement connues pour leur pelage blanc, qui leur donne une apparence très distincte et reconnaissable. Certaines de ces espèces sont très communes et ont une présence généralisée partout dans le monde, y compris en Europe et en France.

Leur habitat naturel varie selon l’espèce, mais la plupart des araignées blanches sont des créatures terrestres qui aiment les environnements chauds et secs. Elles peuvent être trouvées dans des endroits tels que les déserts, les prairies et les forêts. Elles aiment également se nicher dans des endroits ombragés et protégés, tels que les fissures des murs, les trous dans le bois et les planchers.

Bien que la plupart des araignées blanches soient inoffensives pour l’homme, certaines espèces peuvent être dangereuses. Les plus communes sont l’araignée de la famille des Loxoscelidae, qui est connue pour être venimeuse, et l’araignée de l’espèce Latrodectus, qui peut injecter une quantité potentiellement mortelle d’un venin neurotoxique. Dans la plupart des cas, ces araignées sont très sensibles et ne mordent que si elles se sentent menacées ou si elles sont piégées.

Les araignées blanches sont très communes en France, en particulier dans les maisons et les jardins. Elles sont considérées comme des prédateurs bénéfiques car elles aident à contrôler les populations d’insectes nuisibles. Elles ont tendance à s’abriter dans des endroits chauds et humides, tels que les sous-sols et les fondations des bâtiments, et elles peuvent être trouvées dans des endroits tels que les buissons, les murs et les planchers. Bien qu’elles puissent être effrayantes à première vue, elles ne sont pas considérées comme particulièrement dangereuses pour l’homme.

En conclusion, bien que certaines espèces d’araignées blanches puissent être dangereuses pour l’homme, la plupart sont inoffensives et jouent un rôle important dans le contrôle des populations d’insectes nuisibles. Elles sont très communes en France et peuvent être trouvées dans les maisons, les jardins et les autres environnements terrestres. Bien qu’elles puissent être effrayantes à première vue, elles ne sont pas considérées comme particulièrement dangereuses pour l’homme.

les différentes espèces d’araignées qui peuvent être identifiées comme araignées blanches

  • Argiope bruennichi (espèce d’araignée commune) : Cette espèce d’araignée blanche a une forme caractéristique en forme d’étoile. La coloration de ses pattes varie du jaune à l’orange et elle est recouverte de taches noires. Sa toile est caractéristique et mesure entre 30 et 40 cm de diamètre, avec de longues lignes qui lui donnent une apparence de toile d’araignée.
  • Araneus diadematus (araignée diadème) : Cette espèce d’araignée blanche est particulièrement commune et facile à identifier. Elle a une couleur blanche et possède deux bandes noires qui traversent le dos et forment une croix. Sa toile est à la fois complexe et complexe et peut atteindre jusqu’à 50 cm de diamètre.
  • Erigone aranea (araignée érigone) : Cette espèce d’araignée blanche est très petite et rarement vue. Elle est recouverte de petites taches noires et est très active. Sa toile est très caractéristique et construite à l’aide de longues lignes qui forment une toile très serrée et compacte.
  • Larinioides sclopetarius (araignée pont-pierre) : Cette espèce d’araignée blanche est très commune et est facilement reconnaissable à ses couleurs blanches et noires. Elle est généralement trouvée sur les murs, les ponts et les bâtiments. Sa toile est très complexe et peut atteindre jusqu’à 80 cm de diamètre.
  • Latrodectus mactans (araignée veuve noire) : Cette espèce d’araignée blanche est très dangereuse et est capable de produire une morsure très douloureuse. Elle est recouverte d’une couleur noire et possède une tache rouge sur le dos, ce qui lui donne son nom. Sa toile est caractéristique et est constituée de fils blancs et noirs.
  • Steatoda grossa (araignée commune) : Cette espèce d’araignée blanche est très commune et est souvent trouvée dans les maisons et les jardins. Elle est recouverte de taches noires et a une taille moyenne. Sa toile est caractéristique et est faite de fils blancs et noirs entremêlés.

Les araignées blanches appartiennent à l’une des plus grandes familles d’araignées et sont présentes dans de nombreux habitats. Chaque espèce a sa propre apparence et sa propre toile caractéristique. Les araignées Argiope bruennichi et Araneus diadematus sont les plus communes et sont caractérisées par leur forme en étoile et leur couleur respectivement. L’Erigone aranea est une espèce très petite et rarement vue qui se distingue par ses petites taches noires et sa toile très serrée. Larinioides sclopetarius, également connu sous le nom de «pont-pierre», est une espèce très commune qui est facilement identifiable à ses couleurs blanches et noires. La Latrodectus mactans, communément appelée «veuve noire» est très dangereuse et reconnaissable à sa couleur noire et sa tache rouge. Enfin, la Steatoda grossa est une espèce très commune qui est recouverte de taches noires et qui a une toile caractéristique.

Avatar photo

Michel Duchène

Je m'appelle Michel Duchène et je suis passionné par le bricolage, les travaux manuels et particulièrement le gros oeuvre. J'ai décidé de mettre mon expérience au service des internautes en créant mon blog. J'y partage mes astuces et mes conseils pour réussir vos travaux. J'ai toujours été passionné par le bricolage. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à faire des études d'ingénieur en bâtiment. Aujourd'hui, je suis à la tête d'une entreprise de construction et je continue à partager ma passion sur mon blog.

Voir les publications de l'auteur