La chaudière est ce bon vieil équipement qui nous permet de nous maintenir au chaud. Tout en assurant bien sûr le chauffage et/ou l’arrivée d’eau chaude dans nos demeures. Il en existe plusieurs sortes. Chacune se différenciant de l’autre par la technologie et le combustible qu’elle présente. Découvrez dans cet article la chaudière à granulés de bois ainsi que les arguments valables pour qu’elle devienne la remplaçante de votre chaudière à gaz.

Les chaudières à granulés de bois

Les chaudières à granulés de bois représentent une alternative économique et écologique intéressante, comparativement aux modes de chauffage traditionnels (exemple : fioul, gaz et charbon). Il en existe plusieurs types sur le marché avec des prix allant pour toutes les bourses. Du fait de leur nombre, il n’est pas toujours aisé d’établir des différences entre les techniques qu’offre chacun des modèles. Pour des conseils en rapport au remplacement ou à l’acquisition d’une chaudière à granulés de bois, vous pouvez donc vous référer à des professionnels. Ces derniers seront à même de vous orienter dans votre choix lorsque vous optez pour une chaudière à granulés de bois.

Aspect technique de la chaudière à granulés de bois

Une chaudière à granulés peut chauffer de très grandes maisons, même celles qui sont faiblement isolées. En effet, elle est capable de moduler sa puissance pour s’adapter aux différents besoins. Ce qui permet par la même occasion de faire des économies d’énergie. En termes de rendements énergétiques, elle affiche des rendements énergétiques au-delà des 90 %. Ce qui fait qu’elle jouit d’un meilleur classement du point de vue de la Norme EN 303-5. Étant donné qu’elle est estampillée  »classe 5 ».

Avantages et inconvénients à posséder une chaudière à granulés de bois.

La chaudière à granulés de bois est recommandée pour les logements de grande taille, ainsi elle sera plus rentable. Elle représente un investissement judicieux à long terme. Pour vous aider à investir, sachez que la chaudière à granulés de bois est éligible à plusieurs aides financières telles que :

  • Le Crédit d’Impôt de Transition Énergétique (CITE).
  • La prime énergie.
  • La TVA au taux réduit de 5,5 %.
  • L’éco-prêt à taux zéro.

Toutes ne sont pas cumulables ; mais retenez que le duo CITE et prime énergie est possible et permet de réduire significativement le montant de vos travaux.

Cependant, malgré ses multiples avantages, la chaudière à granulés de bois présente également deux principaux inconvénients qui sont : son encombrement et son prix d’achat (relativement élevé).

Par ailleurs, pour assurer la durabilité de votre appareil de chauffage, il est important de ne pas négliger son entretien. Au pire des cas, songez à le faire une fois par an. Notez que la tâche vous serait plus facile, si vous souscrivez à un contrat de maintenance avec votre installateur.

En somme, en dehors du fait qu’elle soit économique et écologique, la chaudière à granulés de bois présente une bonne fiche technique. Ce qui fait d’elle une intéressante alternative à la chaudière à gaz.