Travaux

Mélange du ciment

Par Michel Duchène , le dimanche, 23 octobre 2022, 21h56 - 5 minutes de lecture
qualifie trouver travaux comment

Au fur et à mesure que vous prenez de l’assurance dans vos projets domestiques, il est naturel que vos idées deviennent plus audacieuses et de plus grande envergure. Inévitablement, la voie de l’amélioration de l’habitat vous amènera au point où vous devrez mélanger un bon mortier solide et commencer à poser quelques briques pour vous-même.
Ne soyez pas sceptique lorsqu’un maçon vous dit que son travail est un art – il s’agit vraiment d’un métier de précision à tous égards, qui requiert expertise et formation. Ne vous découragez pas si vos premières tentatives se heurtent à des difficultés, et choisissez un point de départ raisonnable. Vous pouvez par exemple commencer par construire un barbecue avant de remplacer le mur de votre jardin ou d’ajouter un étage à votre maison !

Le métier de maçon comporte un certain nombre d’aspects importants avec lesquels vous devrez vous familiariser, notamment la pose des briques elles-mêmes. Vous devrez également maîtriser l’art de couper les briques – les professionnels aiment utiliser un marteau et un ciseau traditionnels, mais les outils électriques fonctionnent tout aussi bien. Et bien sûr, vous devez mélanger un mortier solide et résistant. Après tout, vous ne voulez pas que votre mur de briques parfaitement taillé et posé avec soin s’écroule au moindre souffle de vent d’été. Voici quelques conseils (sans jeu de mots) à garder à l’esprit lorsque vous mélangez du ciment pour la maçonnerie.

La constance est la clé

Lorsqu’il s’agit de maçonner et de construire des murs, il existe littéralement une recette du succès. Tant que vous suivez attentivement la formule, vous ne devriez pas vous tromper. Les erreurs se glissent généralement dans le mélange lorsque le mortier commence à prendre une consistance qui ne semble pas correcte à l’œil non averti, et que des corrections sont apportées aux ratios sur un coup de tête. Essayez toujours de respecter les proportions de votre mortier (nous y reviendrons dans un instant), et surtout, évitez l’erreur courante qui consiste à essayer de « réparer le mélange » en ajoutant à vue des quantités non mesurées.

Ajouter la bonne quantité d’eau

L’erreur la plus courante consiste à ajouter trop d’eau au mélange. Lorsque vous commencez à mélanger votre propre ciment, vous pensez peut-être qu’il a l’air granuleux et trop sec, et que vous devez le lisser pour obtenir une consistance plus fine avec plus de liquide. C’est une grave erreur. Votre bétonnière va déterminer la consistance pour vous, et si vous ajoutez trop d’eau au début, vous perdrez la bataille contre un mélange peu homogène et faible dès le départ.

Ajoutez la bonne quantité de sable

La deuxième erreur est l’envers de la même médaille : ne pas ajouter assez de sable au mélange. Le sable confère au mortier sa résistance résiliente et permet au mélange de respirer. Si l’on ajoute trop de sable au ciment, le mortier se fissurera en séchant. Malheureusement, l’inverse est également vrai : trop peu de ciment, et le mélange risque de succomber trop rapidement aux dommages causés par les éléments.

La sécurité avant tout

La plus grande erreur possible est peut-être de ne pas respecter les matériaux que vous manipulez. Le ciment, le sable et – en particulier – la chaux sont des irritants qui peuvent endommager votre vue de façon permanente. Le ciment peut également irriter et brûler votre peau nue si vous le manipulez pendant trop longtemps. Veillez à toujours utiliser des gants et des lunettes de protection lorsque vous préparez un mélange de ciment. Le vieil adage selon lequel il vaut mieux prévenir que guérir est tout aussi vrai dans ce cas-ci
N’oubliez pas la règle du 3:2:1
Pour obtenir un ciment parfait, il faut simplement connaître ses matériaux et l’objectif que l’on souhaite atteindre. Un rapport standard des quantités est de 3:2:1. C’est-à-dire trois parts de sable, deux parts de chaux et une part de ciment. La quantité de ciment peut varier en fonction du travail à effectuer et de la source du matériau : certains ciments de construction nécessitent beaucoup moins de ciment pour obtenir un mélange solide.

Assurez-vous que le ciment ne sèche pas trop rapidement.

Si, lorsque votre ciment prend, vous constatez un aspect salé à la surface, c’est que le mélange sèche tout simplement trop rapidement. Ralentissez cette prise rapide indésirable en posant des chiffons humides sur le ciment et en le recouvrant d’une bâche humide.
Enfin, la connaissance de vos produits et de votre travail vous permettra de devenir un maître maçon en un rien de temps !
Bio : Rashed est invité à poster au nom du fournisseur national de location d’outils et d’équipements HSS Hire. HSS Hire propose un certain nombre de produits à la location et à l’achat, notamment Outils pour le mélange du béton et du ciment.

Avatar photo

Michel Duchène

Je m'appelle Michel Duchène et je suis passionné par le bricolage, les travaux manuels et particulièrement le gros oeuvre. J'ai décidé de mettre mon expérience au service des internautes en créant mon blog. J'y partage mes astuces et mes conseils pour réussir vos travaux. J'ai toujours été passionné par le bricolage. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à faire des études d'ingénieur en bâtiment. Aujourd'hui, je suis à la tête d'une entreprise de construction et je continue à partager ma passion sur mon blog.

Voir les publications de l'auteur