L’humidité structurelle

L’humidité structurelle

L’humidité structurelle est la principale  » maladie  » des bâtiments et des habitations

Provoque une perte de résistance dans les murs porteurs et affecte la sécurité. L’humidité monte à travers les murs de maçonnerie poreux ou perméables, affectant les revêtements extérieurs et intérieurs. Nous devons contrôler l’humidité et diagnostiquer à temps l’origine du problème.

L’humidité structurelle peut être à l’origine de graves problèmes dans la construction. Ils provoquent une perte de résistance des murs porteurs et affectent directement la sécurité des bâtiments, des habitations et des constructions.

Origine fréquente de l’humidité dans une maison

Même si il existe diverses sources d’humidité (à voir sur ce lien) possibles dans une maison. En général, le problème est principalement causé par le phénomène de capillarité, de l’accumulation d’eau dans le sol qui provoque la filtration dans les fondations du bâtiment. Normalement, c’est la nappe phréatique de la région qui génère ce problème, mais si en plus de ce paramètre on ajoute les années pluvieuses et/ou les pluies torrentielles, cette situation est aggravée.

L’humidité générée monte à travers les murs de maçonnerie poreux ou perméables et finit par affecter non seulement le revêtement extérieur, mais aussi l’intérieur. Ainsi,

  • des fissures,
  • des fuites,
  • des inondations,
  • des taches d’humidité,
  • des moisissures,
  • des bactéries,
  • des mauvaises odeurs,
  • la pourriture des éléments en bois

se produisent dans les plâtres et les enduits.

Conséquences de présence d’humidité

Avoir de l’humidité dans votre maison n’est pas seulement un problème esthétique ou structurel. L’humidité affecte la santé de votre maison et celle de votre famille et comment la combattre.

Sur votre maison

Un mur peut perdre la majeure partie de sa capacité portante parce que la cohésion des éléments et des matériaux qui le composent est affaiblie. De plus, le contact de cette surface humide avec l’air provoque l’oxydation du mur et peut devenir un problème très sérieux.

A moyen et long terme, ces effets peuvent entraîner des ruptures et des détachements dans les façades, les murs et les plafonds, et doivent donc être éliminés rapidement et définitivement.

Les spécialistes du traitement des humidités structurelles recommandent de contrôler l’humidité et de diagnostiquer à temps l’origine du problème.

Conséquence de l’humidité sur la santé

La forte concentration d’humidité ambiante dans une maison peut appauvrir la qualité de l’air que vous respirez et en plus, elle crée un terrain propice à l’apparition et à la prolifération de champignons, de moisissures et d’acariens.

En 2009, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié le « Guide to Indoor Air Quality : Moisture and Mould » et a établi qu’il existe suffisamment de preuves épidémiologiques pour conclure que les occupants de bâtiments humides sont à risque de développer des symptômes des voies respiratoires supérieures et inférieures (dont la toux et la respiration sifflante), des infections respiratoires, l’asthme et une exacerbation de l’asthme. Et en 2011, l’OMS elle-même a ajouté l’essoufflement, la bronchite et la rhinite allergique à la liste ci-dessus. Dans tous ces cas, les enfants et les personnes âgées sont souvent les plus touchés.

Sur votre portefeuille

Un autre problème dérivé de l’humidité auquel nous ne pensons généralement pas est le problème économique. Dans une maison avec des humidités la dépense énergétique est augmentée.

Dès qu’une humidité apparaît, peu importe la taille ou la sévérité, la maison cesse d’être éconergétique. Les problèmes d’humidité structurelle peuvent augmenter la facture de chauffage jusqu’à 30%. L’humidité crée des courants d’air froid et des différences de température soudaines entre les pièces. Il est donc difficile de chauffer correctement la maison en forçant la température, ce qui entraîne des dépenses énergétiques et économiques supplémentaires.

Mesures préventives contre l’humidité

  • Fermez les portes des pièces les plus humides, en particulier la cuisine et la salle de bains.
  • Installez un double vitrage sur les fenêtres.
  • Évitez les portes et fenêtres métalliques.
  • Améliorez l’isolation extérieure et élimine les ponts thermiques.
  • Assurez une bonne ventilation.
  • Assurez-vous que les tuiles sont en place.
  • Nettoyez les gouttières, les descentes pluviales et les éléments de drainage une fois par an.
Pour marque-pages : Permaliens.