Energie : 3 choses à savoir sur le changement d’heure

Energie : 3 choses à savoir sur le changement d’heure

Le changement d’heure est à l’origine de nombreux débats : faut-il garder l’heure d’été ? passer à l’heure d’hiver ? Nostrodomus vous propose un petit tour d’horizon sur le sujet.

D’où vient le changement d’heure ?

On doit cette idée à Benjamin Franklin qui au XVIIIe siècle remarque que le temps d’ensoleillement du matin n’est pas utilisé en raison du décalage de nos montres par rapport au soleil. Il en déduit qu’en réglant le temps de façon différenciée dans l’année, on obtient une économie d’énergie et de ressources lumineuses (chandelles, bougies). En France, le changement d’heure a été mis en place en 1975, suite au choc pétrolier survenu deux ans plus tôt.

Les DOM-TOM ne changent pas d’heure

En effet, si le débat sur le changement d’heure est mondial, quelques territoires échappent à la règle. Près de 80 pays ont adopté le changement d’heure, dont tous les pays membres de l’Union Européenne, qui basculent de l’heure d’été à l’heure d’hiver et inversement, à l’exception des DOM-TOM. En effet, le temps d’ensoleillement dans les pays et territoires du sud étant beaucoup important que dans les pays du nord, changer d’heure n’amène aucune modification quant à l’économie d’énergie.

Quelles économies d’énergie ?

Le fait de changer d’heure influe sur la santé : c’est la mélatonine qui est l’hormone responsable de l’endormissement et elle nécessite deux heures d’exposition à l’obscurité afin de pouvoir être sécrétée. En décalant le temps d’une heure, on modifie le rythme biologique du corps et par conséquent, on multiplie les risques de développement de trouble du sommeil. Outre la santé, les spécialistes ont également démontré que l’économie faite sur l’éclairage en soirée est compensée par une augmentation de la consommation de chauffage en matinée. D’après les rapports officiels, le changement d’heure aurait permis d’économiser autour de 440 GWh pendant l’année 2009, ce qui correspond environ à la consommation de 800 000 foyers en éclairage.

Lien pour marque-pages : Permaliens.