Actualités

Économies d’énergie dans une maison : conseils et astuces

Le novembre 29, 2021
42cb761e5be9ddc16478be1b5b73ffdb html ff20ada5

Réaliser des économies d’énergie dans une maison ou un appartement est une problématique qui nous concerne tous. Pour ne pas trop handicaper notre budget avec une facture énergétique importante, il existe plusieurs astuces faciles à mettre en place au quotidien, qui devraient sensiblement baisser la facture.
Nous nous intéresserons principalement aux moyens de limiter les coûts liés au chauffage : on estime en effet qu’ils représentent un peu plus des deux-tiers de la consommation énergétique globale. Et au-delà de ces quelques « quick wins », il convient également de pointer du doigt le choix du mode de chauffage.

Économies d’énergie dans une maison : les « trucs » au quotidien

Comment faire pour consommer moins d’électricité ? Quels sont les radiateurs électriques les plus économes ? Quels sont les gestes simples pour réaliser des économies d’énergie dans une maison ? Nous nous sommes tous posé ces questions, car il est toujours désagréable de devoir s’acquitter d’une facture trop importante en la matière. Sans engager de travaux, il existe en premier lieu de nombreux trucs et astuces pour limiter ce type de coûts.

Baisser la note électrique

Tous les conseils listés ci-dessous n’ont pas pour seul objectif de réaliser des économies : ils ont également un effet positif sur l’environnement et la planète ! Penser par exemple à éteindre la lumière quand on quitte une pièce, ou bien encore ne pas laisser couler l’eau lorsque l’on n’en a pas besoin sont des premiers pas en ce sens.

Vive les ampoules Leds !

Ces ampoules, désormais bien implantées dans notre vie quotidienne, permettent de diviser par quatre la consommation électrique liée à l’éclairage. Dites donc définitivement adieu aux ampoules à filaments et autres halogènes, qui appartiennent à un temps révolu.

Halte au mode veille 

C’est l’une des erreurs les plus répandues dans les foyers : placer ses appareils électriques en mode veille plutôt que de les éteindre. Dans le premier cas, en effet, votre téléviseur continue par exemple à consommer de l’électricité !
On estime que cette mauvaise habitude représente environ 10% de la consommation globale d’électricité. En adoptant les bons gestes, ce sont au moins 80€ par an qui sont économisés.

Un streaming très énergivore

Quels sont les gestes simples pour économiser de l’énergie ? Celui-ci est peut-être surprenant, mais il est absolument véridique : un peu moins de la moitié de la consommation d’énergie « numérique » est issue du visionnage de films ou séries en streaming ou encore de l’utilisation des réseaux sociaux.
En choisissant plutôt le téléchargement ou encore le DVD, vous économisez une vingtaine d’euros chaque année, et vous faites un réel geste pour la planète.

Les économies de chauffage

On l’a dit, le chauffage occupe une place prépondérante dans nos dépenses énergétiques globales. Ceci est vrai tout au long de l’année, mais plus particulièrement quand le froid se fait sentir (à ce sujet, ne manquez pas notre article qui décrit quelques moyens pour réaliser des économies de chauffage en hiver).
En appliquant les quelques conseils listés ci-dessous, vous êtes certain de limiter au maximum les coûts en la matière.

Ne surchauffez pas les pièces

Tous les endroits de la maison ne nécessitent pas la même température. Les lieux de passage, tels que l’entrée, les couloirs ou une buanderie, peuvent parfaitement se contenter de 17°.
Pour la chambre, si 19° sont en général préconisés, cela ne vaut que pour les moments où vous l’utilisez. Le reste du temps, vous pouvez sans souci baisser la température de deux ou trois degrés.

Le constat est le même pour la salle de bains : il s’agit d’un espace qui doit être bien chauffé, aux alentours de 23°. Mais il serait mal avisé de maintenir cette température tout au long de la journée, alors que nous n’y passons finalement que peu de temps.

Tous ces petits ajustements ne sont pas anodins et permettent de réaliser des économies d’énergie dans une maison : ainsi, quand la température d’un logement baisse globalement d’un degré, c’est la facture de chauffage qui chute de 7% !

 Ne pas éteindre en cas d’absence

Il n’est pas conseillé de couper purement et simplement le chauffage lorsque vous partez en vacances. Au contraire, il est préférable de baisser la température de plusieurs degrés, ou, durant l’hiver, de placer l’appareil en position « hors gel ».
A votre retour, inutile de pousser le chauffage au maximum : cela ne vous permet pas de réchauffer les différentes pièces plus rapidement, mais cela entraîne une inutile surconsommation.

Les volets et fenêtres

Lorsqu’il y a une déperdition de chaleur par les fenêtres, il est judicieux d’en limiter les effets en fermant les volets. Attention toutefois : ceci ne doit être fait que la nuit et, durant la journée, uniquement pour les pièces non exposées au soleil (inutile de se priver du réchauffement de ses rayons).

En hiver, certains répugnent à ouvrir les fenêtres de peur que cela ne refroidisse irrémédiablement l’intérieur. Il faut savoir que quelques minutes ne suffisent pas pour cela, et qu’aérer une pièce pour y renouveler l’air ambiant est nécessaire pour la santé des occupants. Ne vous privez donc surtout pas de ce geste simple.

Le chauffage électrique, une alternative pertinente

Durant de longues années, on pensait que réaliser des économies d’énergie dans une maison était incompatible avec le chauffage électrique. Ceci était peut-être vrai dans les années 70, mais la technologie des radiateurs a connu depuis une multitude de révolutions.

Le radiateur à inertie est sans aucun doute l’une des plus marquantes d’entre elles. Il fonctionne par l’entremise d’une résistance et se caractérise par le fait que même une fois éteint, il continue à chauffer. En termes de consommation d’énergie, il dispose donc d’un atout incomparable. S’il est un peu plus cher à l’achat, ce sont à moyen et long terme de réelles économies qui sont réalisées.

Autre point important, les radiateurs à inertie modernes sont intelligents. Parmi toutes les fonctionnalités dont ils disposent, la possibilité de programmer n’est pas la plus anodine. Il est ainsi possible, et très facilement, de prévoir leur mise en route pour une heure précise, par exemple celle où la famille rentre à la maison. Ainsi, vous ne chauffez pas le foyer plus que de raison quand cela n’est pas nécessaire.

Aujourd’hui, ces radiateurs peuvent également être équipés de détecteurs très spécifiques. Ils sont ainsi capables de déceler si une fenêtre a été laissée ouverte ou si personne n’est présent dans le logement. Ils s’adaptent ainsi continuellement aux circonstances et chauffent selon les besoins du moment.
De plus, un thermostat connecté permet, même à distance par l’entremise d’un smartphone ou d’une tablette, de maîtriser le chauffage de la maison.

Le coup de pouce de l’État

Enfin, nombreux sont ceux qui se demandent : « Qu’est-ce que la prime économie d’énergie » ? Les radiateurs électriques modernes porteurs de la norme « NF 3 étoiles-œil » sont éligibles à des aides de l’État, telles que MaPrimeRenov’ ou Prime énergie CEE.

Ceci est valable sous certaines conditions (l’installation doit par exemple être faite par des artisans RGE : Reconnus Garants de l’Environnement) et permet de s’équiper à moindre coût avec des appareils très haut de gamme, capables de vous faire réaliser des économies d’énergie dans une maison ou un appartement.

 

2021 10 12 10h14 08

Guillaume A, responsable du site, passionné de déco et bricoleur occasionnel, je réalise la majeure partie de mes travaux chez moi. Je me suis auto-formé en bricolage à l’aide de divers webséries, ce qui me permet aujourd’hui de vous dispenser mes humbles conseils. Vous pouvez me contacter sur Twitter, mais privilégiez le formulaire du site.