Jardin

Comment repérer 6 maladies courantes des plantes et garder votre jardin en bonne santé

Par Michel Duchène , le dimanche, 23 octobre 2022, 12h41 — Nuisibles - 5 minutes de lecture

Les maladies sont causées par des bactéries, des champignons et des virus. Ces organismes actifs ont le don de contrarier tous les jardiniers de temps à autre. Il est important de bien comprendre les maladies pour pouvoir les éliminer efficacement et retrouver le plaisir de jardiner. C’est parti !

L’apport d’eau directement à la base de la plante maintient le feuillage sec et empêche le développement des maladies.

Science des maladies 101

Les bactéries sont des organismes unicellulaires qui vivent sur divers types de matières organiques. Incapables de survivre à l’air libre, les bactéries vivent à l’intérieur des plantes et sont transférées de plante en plante par les insectes, l’eau et les mains. Les champignons sont des organismes minuscules qui vivent sur les plantes et provoquent des symptômes visibles. Ils se propagent le plus souvent par l’eau, le vent et les insectes. Les virus sont les plus petits des vecteurs de maladies et les plus difficiles à contrôler. Les insectes propagent généralement les maladies, mais certaines maladies sont propagées par les graines et les outils.

En général, pour qu’une maladie apparaisse, les organismes doivent être transportés vers un hôte sensible, comme une plante stressée. Les conditions idéales (humide, sec, nuageux) permettent à la maladie de se développer.

Les taches foliaires sont préoccupantes mais sont rarement destructrices.

Maladies notoires

Les taches foliaires sont l’un des symptômes les plus courants des maladies, qu’elles soient causées par des bactéries, des champignons ou des virus. Parmi les autres symptômes de maladie, citons le flétrissement soudain, les feuilles déchiquetées ou recroquevillées, les fleurs ou les fruits déformés, le feuillage généralement décoloré ou tacheté et la mauvaise croissance.

Tache bactérienne.

Tache bactérienne

Plus fréquente par temps humide, la maladie peut être contrôlée en évitant de travailler parmi les plantes mouillées. Les symptômes de la tache bactérienne varient mais, en général, ils décolorent une feuille en produisant une lésion brun foncé qui est entourée d’un halo jaune.

Tache noire.

Point noir

Particulièrement fréquente sur les roses, cette maladie fongique provoque des taches sombres sur les feuilles et la chute des feuilles. La tache noire se développe rapidement pendant les périodes prolongées de temps humide. Assurez une bonne circulation de l’air autour des plantes pour que le feuillage sèche rapidement. De plus, lorsque vous arrosez les plantes, amenez l’eau à la base de la plante, en gardant le feuillage aussi sec que possible.

Le virus de la mosaïque.

Virus de la mosaïque

Les pivoines et autres plantes affectées par ce virus ou d’autres virus doivent être détruites pour éviter la propagation de la maladie incurable. Les symptômes comprennent des motifs marbrés jaunes ou verts sur les feuilles infectées. Les feuilles peuvent également être déformées, en coupe ou enroulées.

Oïdium.

Oïdium

Un champignon ressemblant à une poudre blanche sur le feuillage se développe par temps sec et humide. Prévenez l’oïdium en espaçant correctement les plantes lors de la plantation. Un espace suffisant entre les plantes permettra la circulation de l’air, décourageant ainsi la croissance de l’oïdium.

Rosette de rose.

Rosette de rose

Cette maladie virale se propage par un minuscule acarien. Elle ne peut être ni prévenue ni guérie. Le meilleur moyen d’agir est d’éliminer les plantes infectées. Les symptômes comprennent de nouvelles tiges épaisses et rougeâtres qui ont plusieurs fois le nombre normal d’épines. Il y a souvent une grande poussée de croissance à l’extrémité des tiges infectées.

Rouille.

Rouille

Propagée par plusieurs espèces de champignons, la rouille déforme les feuilles avec des taches orange, dorées ou brun-rouge et affaiblit les plantes. La rouille est essentiellement cosmétique et la lutte n’est généralement pas justifiée. Favorisez des conditions de croissance saines et les plantes surmonteront une épidémie de rouille.

La prévention est la clé

La prévention est la meilleure défense contre les agents pathogènes. Avant tout, commencez par des variétés de plantes résistantes aux maladies et pratiquez l’hygiène du jardin. Une stratégie de prévention des maladies comprend les éléments suivants :

Placez les plantes assez loin les unes des autres pour permettre la circulation de l’air.Gérez les plantes sensibles, en les cultivant dans la quantité recommandée de soleil, en les gardant bien arrosées, et en ne les fertilisant pas trop ou pas assez.Vaporisez les feuilles saines des plantes sensibles avec un fongicide fait maison en combinant 1 cuillère à café de bicarbonate de soude et 1 cuillère à café d’huile horticole dans un quart d’eau.Retirez et mettez à la poubelle les parties de plantes affectées.

Avatar photo

Michel Duchène

Je m'appelle Michel Duchène et je suis passionné par le bricolage, les travaux manuels et particulièrement le gros oeuvre. J'ai décidé de mettre mon expérience au service des internautes en créant mon blog. J'y partage mes astuces et mes conseils pour réussir vos travaux. J'ai toujours été passionné par le bricolage. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à faire des études d'ingénieur en bâtiment. Aujourd'hui, je suis à la tête d'une entreprise de construction et je continue à partager ma passion sur mon blog.

Voir les publications de l'auteur