Jardin

Comment empêcher les lapins de manger les plantes de votre jardin ?

Par Michel Duchène , le dimanche, 23 octobre 2022, 12h40 — Nuisibles - 4 minutes de lecture

Même si vous avez le cœur tendre, vous ne voulez probablement pas que les lapins mangent les fleurs ou les légumes de votre jardin, même s’ils ont l’air adorables en le faisant. Malheureusement, ce qui fonctionne pour un jardinier dans la lutte contre les envahisseurs duveteux peut être totalement inefficace pour un autre. Votre voisin peut jurer que les soucis plantés autour du périmètre de son potager surélevé empêchent les lapins de manger les plantes. Mais les lapins pourraient bien grignoter vos soucis et tout ce qui les entoure.

Bien qu’il existe des plantes résistantes aux lapins, vous n’êtes pas obligé de remplir votre jardin exclusivement de plantes qu’ils ignoreront. Lisez ce qui suit pour savoir comment protéger les plantes des lapins et faire en sorte que vos visiteurs à longues oreilles (qu’il s’agisse de lièvres ou de lapins à queue blanche) cherchent ailleurs leur déjeuner.

Clôture

Le moyen le plus fiable de protéger votre potager des lapins est de le clôturer. L’installation d’une clôture demande du temps et des efforts, mais une fois que c’est fait, vous aurez une barrière permanente. Cela signifie que vous n’aurez pas à courir partout pour pulvériser des répulsifs après chaque averse.

Comme les lapins ne sautent pas très haut, une clôture de 2 cm peut les tenir à l’écart. Les clôtures en fil de fer avec des ouvertures de 1 pouce ou moins sont les meilleures, comme le grillage à poules (39 €, Home Depot) ou le fil à lapins (36 €, Home Depot). Soutenez la clôture à l’aide de piquets solides et ancrez le bas de la clôture au sol à l’aide de broches de paysage (5 €, Walmart) afin que les lapins ne puissent pas se faufiler en dessous. Les lapins les plus déterminés peuvent essayer de creuser sous la clôture, c’est donc une bonne idée d’enterrer les 3 à 4 cm de clôture les plus bas.

Si vous n’avez que quelques plantes que les lapins grignotent régulièrement, entourez-les d’une cage en grillage à poules solidement fixée au sol. Cela peut être particulièrement important lorsque les plantes sont jeunes ou qu’elles produisent beaucoup de nouvelles pousses au printemps. Vous pouvez également essayer de cultiver les plantes que les lapins aiment, comme les laitues tendres, dans des paniers suspendus ou des récipients hauts pour les garder hors de portée.

Répulsifs pour lapins

Lorsqu’une clôture n’est pas pratique ou possible, votre meilleure option est de remplir votre jardin d’une odeur nauséabonde. Les lapins ne résisteront pas à un produit répulsif contenant des œufs pourris ou de l’ail (en prime, ces parfums aident également à repousser les cerfs et peuvent être utilisés sans danger pour les animaux domestiques et les enfants). Portez des gants imperméables lorsque vous pulvérisez le produit afin de ne pas dégager une odeur désagréable. Vous devrez réappliquer le produit après chaque pluie, et si vous utilisez un spray répulsif sur vos légumes, assurez-vous que celui que vous choisissez est approuvé pour les plantes comestibles.

12 bulbes magnifiques que les cerfs et les lapins ne mangent pas

Tactiques d’effarouchement

Poursuivre un lapin avec un râteau n’a pas bien fonctionné pour M. McGregor dans l’histoire de Pierre Lapin, et cela ne fonctionnera probablement pas pour vous non plus. Les tactiques d’effarouchement sont au mieux des solutions temporaires, car les lapins se rendront vite compte qu’ils ne risquent rien. Les lumières ou les jets d’eau à détecteur de mouvement, les sons de corne de brume, les CD clignotants suspendus aux branches ou les serpentins scintillants qui bougent dans la brise peuvent tous aider un peu au début, mais il ne faudra pas longtemps avant que vos lapins résidents les ignorent. La seule exception : Les chiens qui chassent les lapins avec enthousiasme peuvent les faire fuir pour de bon. Sinon, il est préférable de concentrer vos efforts sur les clôtures et les répulsifs.

Avatar photo

Michel Duchène

Je m'appelle Michel Duchène et je suis passionné par le bricolage, les travaux manuels et particulièrement le gros oeuvre. J'ai décidé de mettre mon expérience au service des internautes en créant mon blog. J'y partage mes astuces et mes conseils pour réussir vos travaux. J'ai toujours été passionné par le bricolage. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à faire des études d'ingénieur en bâtiment. Aujourd'hui, je suis à la tête d'une entreprise de construction et je continue à partager ma passion sur mon blog.

Voir les publications de l'auteur