Peut-être serez-vous amené, dans votre vie de bricoleur averti, à intervenir dans des endroits peu ou pas éclairés. Dans ces cas-là, pour mener à bien votre travail, vous aurez besoin d’un éclairage supplémentaire. Le plus souvent, vous recourrez à une lampe portable, que vous pourrez utiliser aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Dans cet article, découvrez comment bien choisir votre lampe. 

1. De quel type d’éclairage avez-vous besoin ?

Selon le chantier qui sera le vôtre, votre besoin d’éclairage variera. 

Si vous avez besoin d’éclairer une zone bien délimitée, la baladeuse ergolight répondra à vos besoins. Il vous suffira de prévoir un crochet ou un aimant en hauteur, afin de la suspendre à bonne distance et à la hauteur qui vous convient. Sur certains modèles de baladeuses, vous disposerez d’une armature métallique. Celle-ci protègera votre lampe en cas de chute. Avec ce modèle-là, vos travaux en extérieur ne vous impressionneront plus !

Si vos travaux nécessitent un éclairage puissant, les projecteurs télescopiques seront à même de vous donner satisfaction. Vous pourrez facilement diriger la source de lumière dans une direction ou dans une autre. Avec le trépied, vous réglerez rapidement la bonne hauteur, et bénéficierez d’un éclairage stable. 

2. Comment définir la bonne puissance d’éclairage ?

L’éclairage est déterminé par une valeur en watts, ou en lumens. Lorsqu’elle s’exprime en watts, la puissance d’un éclairage renvoie à ce que vote ampoule consommera. Sachez qu’une  LED de 20 Watts produit autant de lumière qu’un projecteur halogène de 200 Watts !

Le lumen renvoie lui à la lumière globale émise par une lampe ou un projecteur. La puissance en lumens varie, allant de plusieurs centaines pour les appareils les plus « faibles », à plusieurs milliers de lumens pour les plus puissants. 

Tout dépend du type d’installation que vous aurez à éclairer. Si la surface est très grande, privilégiez les lampes et projecteurs puissants. 

La luminosité d’un chantier est essentielle. Elle a pour but d’éviter les accidents et les erreurs. Veillez à ce que votre zone de travail ne soit pas exposée à une luminosité trop forte : une gêne visuelle pourrait apparaître et vous ralentir.