Comment bien choisir son revêtement de sol ?

Comment bien choisir son revêtement de sol ?

Outre l’aspect esthétique, le revêtement du sol permet de gagner en confort thermique et doit répondre à certaines exigences d’un point de vue technique. Certains critères sont répertoriés par des classements : l’UPEC et les classes d’usage. Ils évitent de poser un revêtement inapproprié dans un local et assurent sa conformité aux normes en vigueur.
Le classement UPEC n’est pas obligatoire et n’est attribué qu’à la demande individuelle des fabricants. Il concerne les stratifiés, moquettes, carrelages céramiques et les revêtements souples plastique, liège et linoléum. Ce classement met en parallèle les performances du sol et de son revêtement. Il s’appuie sur quatre critères : la résistance à l’usure, la résistance au poinçonnement, le comportement à l’eau et la tenue aux agents chimiques. Chacune de ces caractéristiques est évaluée de 1 à 4 pour la pièce concernée et le revêtement, considéré adéquat, doit avoir au minimum les mêmes notes. Pour connaître le classement des différentes pièces de la maison, il suffit de consulter la liste disponible sur le site du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment).
Concernant les matériaux non-répertoriés par le classement UPEC, il faut rechercher la classe d’usage. Il en existe trois pour les logements domestiques : 21, 22, 23. Faisant référence à la résistance du sol à l’usure, aux chocs, aux tâches, aux brûlures de cigarettes, elles sont associées à de petits pictogrammes facilement identifiables. Les valeurs de ces classes équivalent au niveau d’usage du local. Par exemple, les chambres sont à un niveau modéré, soit dans la classe 21, alors que le hall d’entrée est à un niveau élevé, dans la classe 23.

Pour en savoir plus sur des aides pour les économies d’énergie c’est par ici ! Par ailleurs gardez en tête que chaque dépense effectuée dans l’isolation sera un investissement fait pour votre qualité de vie future et celle de vos enfants.

Pour marque-pages : Permaliens.