Jardin

Ce qu’il faut savoir sur les chambres de culture

Le juin 4, 2020
3da0df634397f1c2b42c577948e9987e.jpg

Si vous avez la main (vraiment) verte, vous regrettez peut-être d’être en appartement et de ne pouvoir vous adonner à votre passion, et si vous avez la chance de pouvoir accéder à un jardin, peut-être l’hiver met-il votre patience à rude épreuve… Que vous soyez dans l’un ou l’autre des deux cas, vous vous trouvez au bon endroit ! En effet, les chambres de culture sont une alternative intéressante à l’une et l’autre des situations…

1. Vous contrôlez l’environnement

Lorsque vous cultivez en extérieur, vos pousses, vos légumes et vos fleurs sont entièrement soumis aux conditions météo. Du coup, vous vous retrouvez vous-même dépendant de conditions que vous ne maîtrisez pas. 

Grâce aux produits proposés par SuperBox Mylar, vous vous débarrassez des conditions de luminosité, de pluie et de la récolte limitée à une fois par an. Vous êtes maître de la lumière, que vous réglez en fonction des besoins de vos plantes. Vous réglez vous-même la température à l’intérieur de la chambre, pour un bien-être maximal de vos pousses. Ventilation, sol, hygrométrie ou encore nutriments : vous ne trouverez pas mieux pour une croissance saine et rapide de vos plantes. 

2. Bien choisir votre chambre

Pour bien choisir votre chambre de culture, vous aurez à vous poser quelques questions : quel rendement espérez-vous ? Combien de temps pourrez-vous consacrer à votre culture ? Les réponses à ces questionnements vous guideront entre la culture en pot, la culture hydroponique ou encore la culture aéroponique.

Vous trouverez sur le marché différentes tailles de boîtes, et différents formats. En fonction de l’espace que vous avez chez vous, cette « personnalisation » vous sera très utile. Même les petits espaces ont le droit à leur coin de campagne !

Les chambres de culture apporteront aux jardiniers en herbe comme aux aguerris de nouvelles possibilités étonnantes. Et tout cela sans sortir de chez soi ! Pratique pendant les périodes de pandémie !