On vous annonçait hier que l’Association pour la protection de l’art chinois en Europe (APACE) avait saisi en référé la justice pour demander la restitution de deux statuettes à la Chine vendues aux enchères lors de la vente Yves Saint Laurent Pierre Bergé chez Christie’s. Le tribunal de Paris en a décidé autrement. Les pièces pourront bien être vendues. Ces têtes de lapin et de rat, valant entre 8 et 10 millions d’euros pièce, avaient été récupérées lors de la mise à sac du Palais d’été de Pékin au 19ème siècle.

La vente aux enchères YSL a déjà explosé le record d’une collection privée (163 millions d’euros à New York en 1997) avec plus de 206 millions d’euros d’objets déjà achetés. Il faut dire qu’avec des Cézanne, Matisse ou encore Duchamp, on comprend mieux le succès de cette vente…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.