Tendances papier peint : géométrie, effets d’optique et imprimés naturels à l’honneur

Tendances papier peint : géométrie, effets d’optique et imprimés naturels à l’honneur

Cette année, le papier peint se la joue géométrique, psychédélique ou encore zen et folklorique. Exit les ornementations tape à l’œil et sophistiquées, le papier peint en 2012 est décalé et ose aussi bien l’explosion de couleurs acidulées que les motifs sombres et étranges. Nostrodomus fait un point sur les dernières tendances identifiées par l’association du papier peint (A3P) en quelques diaporamas.

Motifs psychédéliques, imprimés géométriques ou encore japonisants et imitations naturelles sont les maîtres mots des dernières tendances en matière de papier peint. Le revêtement mural n’en finit plus d’étonner et prouve chaque année qu’il n’est pas désuet. Les créateurs l’ont bien compris et en ont fait un de leurs supports de prédilection. Jean-Charles de Castelbajac, le styliste Julien Macdonald ou encore l’artiste plasticien Claude Closky s’y sont déjà collés.

Le papier peint se complexifie et s’enrichit de nouvelles textures. Il n’est plus lisse mais arbore plis et reliefs grâce à des ajouts de matières : fibres pour les papiers peints à revêtement tissé et intissé, écorces d’arbres, velours, métal, broderies et paillettes.

L’heure est aux imprimés graphiques et motifs architecturaux. Les papiers peints alternent rayures fines et larges, formes géométriques et dessins au trait. As Création propose des vues de Manhattan dessinés au crayon et PS International décline les bandes colorées larges et fines. Les coloris sont vifs, presque fluos, soulignés de noir.

Les imprimés ethniques s’affichent depuis quelques années sur les papiers peints. Cette année, les motifs floraux inspirés des kimonos des geishas ont la côte. Graham And Brown, Erismann et Lutèce les déclinent à toutes les sauces. Les tons orangés et les bleus émeraude éclatants contrastent avec les ors et les bruns.

Une des grandes tendances de cette année réside dans le retour de l’art psychédélique des seventies. Les motifs optiques prennent des proportions démesurées, les lignes se font dansantes, les couleurs saturées. Les imprimés sont comme en mouvance sur le mur grâce aux collections New Pop 3 de Montecolino et Karim Raschid de Sedim-Marburg.

Lien pour marque-pages : Permaliens.