300 décès et 6000 cas d’intoxication par an… Voilà ce dont est responsable le monoxyde de carbone (Source Ministère de l’Intérieur), gaz inodore et incolore, résultant d’un mauvais fonctionnement des appareils de chauffage et d’un défaut de ventilation.

Pour détecter ce gaz si dangereux, Proxitherm a mis au point un détecteur qui mesure en permanence sa concentration dans l’air ambiant. Relié aux installations de chauffage, ce détecteur interrompt immédiatement et automatiquement le fonctionnement des appareils défectueux dès que le taux de gaz toxique atteint un seuil d’alerte. Après trois alertes consécutives, le système est même capable de mettre hors service l’appareil défectueux… Lequel ne pourra être remis en route qu’avec l’intervention d’un technicien qualifié et la vérification de l’ensemble de l’installation.

Le lancement de ce détecteur par Proxitherm s’inscrit dans une initiative plus globale de la part de l’entreprise sur le terrain de l’entretien des systèmes de chauffage chez les particuliers. Avec notamment le lancement par proxitherm d’un nouveau « Contrat Sécurité » à partir de 7.99 € par mois. Car même si la visite d’entretien annuelle de sécurité des chaudières est obligatoire depuis 1978, dans les faits, seul un équipement sur deux est vérifié annuellement en France…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.