Palmarès du Grand prix de l’innovation à la Foire de Paris

Palmarès du Grand prix de l’innovation à la Foire de Paris

Plus d’une vingtaine d’innovations concouraient cette année pour le Grand prix de l’innovation, à l’occasion de la Foire de Paris. En tout, trois prix ont été décernés, ainsi qu’un prix spécial, surtout à des appareils électroménagers. En quoi sont-elles susceptibles de bouleverser l’univers de la maison ? Nostrodomus passe en revue chacun des lauréats de cette 7e édition.

Plus d’une vingtaine de nouveautés de l’univers de la maison concouraient, cette année à la Foire de Paris, pour le Grand prix de l’innovation. Pour cette 7e édition, le jury, présidé par Brigitte Kahane, fondatrice de l’Observatoire de l’Ecodesign, a récompensé six innovations réparties en trois catégories : technologie, design et respect de l’environnement.

Prix de la technologie

Qui eût cru que le prix de la technologie reviendrait à… une table à repasser ! Et pourtant, le modèle S7a de Laurastar a fait l’unanimité auprès du jury. La marque, qui préfère parler de « système de repassage intégré », a combiné sa centrale vapeur Laurastar G7 à la table, afin de promettre un repassage sans effort. Le temps de chauffe de l’appareil n’excède pas trois minutes. Le remplissage de l’eau se fait au niveau des pieds de la table. Le fer intègre une semelle en 3D, qui a l’avantage de pouvoir repasser le linge en un seul passage.

Prix du respect de l’environnement

Deux géants de l’électroménager se partagent le prix du respect de l’environnement. Le réfrigérateur SmartCool de Bosch est bardé de technologies ; la marque se vante d’avoir conçu un appareil qui « consomme deux fois moins qu’une ampoule basse consommation ». Classé A+++, il est doté du système PowerVentilation, qui réduit la consommation d’électricité de 75 kwh/an. Par ailleurs, la régulation électronique VitaControl conserve plus longtemps les aliments délicats tels que les légumes, viandes et poissons. Le lave-linge A+++ Water Saver de Brandt, quant à lui, économise jusqu’à 2 000 litres d’eau par an, grâce à son réservoir antibactérien qui récupère l’eau du dernier rinçage pour la réinjecter au lavage suivant. Antibactérien, ce réservoir est traité au zinc pyrithione.

Prix du design

Là aussi, deux grandes marques d’électroménager se partagent le prix du design, avec deux appareils aux usages opposés. L’aspirateur DC36 Ball de Dyson a été distingué pour son ergonomie. Ultra-compact, léger (6,4 kg) et donc très maniable, il conserve toute la puissance d’aspiration d’un appareil de grande taille. La boule contient tous les composants, dont le moteur, les conduits et le câble. À lui seul, la DC36 Ball enregistre pas moins de 103 brevets !

Le multicuiseur intelligent Cookeo de Moulinex est récompensé « pour sa facilité d’utilisation, une dimension qui entre aussi dans la définition du design », justifie Brigitte Kahane. C’est en effet un guide culinaire interactif, qui pose des questions à l’utilisateur et adapte les recettes en fonction. La cuisson sous pression permet la réalisation de quarante recettes, chacune en moins de 11 minutes.

Prix spécial du jury

Enfin, le prix spécial du jury a été attribué à une PME, MDY (Marbrerie des Yvelines), qui a mis au point un plan de travail autonettoyant et antibactérien : Bio²Clean. Il fallait y penser : premier plan de travail anti-pollution, il se désinfecte et se stérilise seul. Il n’y a presque plus besoin de planche à découper ! Son secret réside dans sa composition en dioxyde de titane. Quand elle entre en contact avec l’air et l’humidité, la matière fabrique de l’oxygène actif. Cette réaction, la photocatalyse, est 100 % naturelle. Disponible en plusieurs couleurs ou en blanc, la matière, du grès cérame, rappelle le Corian.

Lien pour marque-pages : Permaliens.