Actualités

Nouvel étiquetage Flamme verte : pour mieux informer les consommateurs

Le avril 5, 2019

Associés depuis 10 ans dans la gestion du label qualité Flamme verte, l’Ademe et les fabricants d’appareils indépendants de chauffage au bois (poêles, inserts, cuisinières) mettent en place un nouvel étiquetage pour identifier les équipements les plus performants sur les plans énergétique et environnemental.

Cette étiquette classe les appareils en cinq catégories. Cinq étoiles correspondant au plus haut niveau de performance globale de l’appareil. Désormais, pour être labellisés Flamme verte, ces appareils doivent afficher 3 étoiles au minimum.

Le nombre d’étoiles attribué à chaque appareil dépend de deux critères : le rendement énergétique de l’équipement et le monoxyde de carbone (CO) émis dans l’atmosphère. Dès 2011, un autre critère sera pris en compte, relatif aux émissions de poussières.

Dans la même optique, les exigences pour obtenir le label Flamme verte seront de plus en plus drastiques. À compter de 2012, seuls les appareils possédant quatre ou cinq étoiles seront labellisées Flamme verte. En 2015, il ne concernera plus que les appareils dotés de cinq étoiles.

Parmi les six millions de foyers ayant recours au chauffage au bois, 80 % des appareils vendus sont labellisés Flamme verte. Pour accélérer la rénovation du parc d’appareils de chauffage au bois, un crédit d’impôts de 40 % a été mis en place pour le remplacement de système déjà existants par des systèmes plus performants.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.