Les maisons en bois, un marché en expansion

Le marché des maisons en bois est en constante augmentation depuis 2001. C’est ce que montre une étude de Xerfi, intitulée « Marché français des maisons en bois - un îlot de prospérité sur un marché sinistré ? » De cette analyse approfondie ressort que les mises en chantier des maisons en bois ont en effet grimpé de 400 % entre 2001 et 2011, soit 26 000 unités, ce qui représente actuellement 10 % des logements individuels construits. « Une effervescence qui s’explique notamment par la nouvelle réglementation thermique, synthétise l’étude, et par l’intérêt croissant porté par les acquéreurs aux constructions écologiques. Pour preuve, la maison en bois a représenté 25 % de la construction de logements individuels certifiés BBC. Le bois s’impose comme un matériau fiable, dans l’air du temps, et qui répond aux exigences environnementales des autorités et du grand public. »

La construction des maisons en bois est assurée pour plus de la moitié des chantiers par des TPE de 0 à 9 salariés. Les entreprises doivent faire face, à l’avenir, à une pénurie de main d’œuvre sur certains postes spécialisés, due à des départs à la retraite. D’autres obstacles restent à surmonter pour assurer la pérennité du marché, et notamment la barrière des prix, car les maisons en bois restent chères ; les prix s’avèrent peu adaptés aux revenus modestes des primo-accédants. L’optimisation des ressources en bois est aussi en jeu : l’importation est importante en raison d’un coût moindre, la France, qui possède des ressources importantes, se doit d’être plus compétitive en alliant réduction des coûts et éco-responsabilité.

Le secteur a tout de même un bel avenir devant lui. D’après le scénario médian élaboré par Xerfi, les maisons en bois représenteront 13 % des logements individuels construits d’ici 2015.

Pour marque-pages : Permaliens.