L’engagement des industriels pour des moquettes écologiques

Fédérés par l’UFTM (Union française des tapis et moquettes), les industriels de la moquette ont décidé de s’engager dans une démarche de fabrication durable de leurs produits en vue de répondre aux attentes du marché et des consommateurs.

Actuellement, la démarche HQE (Haute Qualité environnementale) et le label GUT (Association des moquettes écologiques) sont les deux principales actions qui garantissent une attitude respectueuse de l’environnement et une démarche citoyenne des fabricants de ce secteur. À cela, vont s’ajouter, à partir de cette année, la récupération des moquettes usagées et leur valorisation énergétique. Elles se substitueront à leur actuelle mise en décharge.

Pour répondre aux exigences de la HQE, les fabricants de moquette doivent notamment « créer un environnement intérieur satisfaisant avec un confort acoustique (la moquette étant un excellent isolant sonore) et visuel (structure douce et harmonie des couleurs) », précise l’UFTM. Ils sont également contraints de maîtriser les impacts sur l’environnement extérieur, en optimisant par exemple les procédés industriels de fabrication.

Quant au label GUT, celui-ci assure le respect de l’environnement et la protection du consommateur à chaque étape du cycle de vie de la moquette, de la pose à l’usage en passant par son recyclage.

En s’investissant dans cette démarche, les industriels de la moquette s’engagent à faire analyser leurs produits du point de vue des émissions de produits dangereux, fabriquer leurs produits dans des installations respectueuses de l’environnement, opter pour un schéma d’amélioration continue des processus de production ou encore remplir leurs obligations relatives à la pureté de l’eau, de l’air et des questions de recyclage.

Pour marque-pages : Permaliens.