Selon la Fédération bancaire française (FBF), plus de 75 000 éco-prêts à taux zéro (éco-PTZ) ont été accordés par les banques, depuis son lancement en avril dernier et jusqu’à fin 2009. Un résultat conforme aux attentes du gouvernement qui compte distribuer au total 200 000 prêts d’ici la fin de l’année.

Un bilan d’étape positif et ce, malgré la complexité du dispositif que déplorent les professionnels du bâtiment. Selon eux, la constitution de nombreux dossiers est freinée par les multiples conditions à remplir pour pouvoir bénéficier de cette aide.

Si ce prêt permet aux propriétaires de financer des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique de leur résidence principale, ils doivent toutefois réaliser un bouquet de travaux précis : remplacement des portes et des fenêtres, isolation de toiture, installation d’un chauffage ou d’un chauffe-eau utilisant des énergies renouvelables, etc.

Le montant de ce crédit, plafonné à 30 000 euros, atteint en moyenne 17 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.