Actualités

L’éclairage solaire pour un jardin écolo et déco

Par Michel Duchène , le vendredi, 5 avril 2019, 23h20 , mis à jour le jeudi, 30 mai 2019, 16h48 — Photovoltaïque et panneaux solaires - 2 minutes de lecture
panneau solaire

Écolo et renouvelable à l’infini, l’éclairage solaire n’a presque que des qualités. Fabricants et distributeurs proposent de plus en plus de ces lanternes, guirlandes et autres spots, surtout avec la belle saison qui approche. Le jardin se pare alors de mille feux, sans porter atteinte à l’environnement ! L’allée, l’entrée, le jardin, un bassin et mêmes les arbres… Il existe des éclairages solaires pour différents types d’usage.

Le principe : des mini-panneaux de cellules photovoltaïques convertissent le rayonnement solaire en énergie électrique. Pas besoin de montage fastidieux. Pas de câbles, pas de tranchées disgracieuses, l’éclairage est automatique et se déplace facilement. À l’image des bornes à piquer colorées chez Castorama (20 € le lot de 8), ou des modèles Rosa de la société grenobloise Watt & Home chez Botanic, aux allures de torches (80 €).

La guirlande est aussi très tendance. On la trouve indifféremment chez Leroy Merlin et Castorama en version lampion multicolore (environ 15 € la guirlande de 10 lampions). Plus sophistiquée, la guirlande avec 12 cônes en plastiques chez Leroy Merlin, à 71 €. L’emplacement n’est plus un problème : même cachés dans un arbre ou sous un parasol, certains éléments sont commercialisés avec un panneau solaire déporté, qui permet de capter l’énergie à un endroit plus ensoleillé pour la redistribuer là où il fait le plus sombre.

Pour ceux qui voudraient une installation plus importante pour une terrasse ou un abri de jardin, Extel propose des kits solaires de différentes tailles à poser soi-même. Sans rallonge, sans câbles à tirer, la pose ne nécessite pas de travaux. Les modèles Sunlight et Sunpower bénéficient en effet d’une autonomie de 8 heures. Il est possible d’obtenir une puissance entre 4 W et 60 W, pour un prix allant de 50 € à 640 €.

Niveau sécurité, il faut s’assurer que l’éclairage comporte un indice de protection suffisant, au minimum IP44 (le premier chiffre indiquant l’étanchéité aux poussières, le second celle à l’eau).

Avatar photo

Michel Duchène

Je m'appelle Michel Duchène et je suis passionné par le bricolage, les travaux manuels et particulièrement le gros oeuvre. J'ai décidé de mettre mon expérience au service des internautes en créant mon blog. J'y partage mes astuces et mes conseils pour réussir vos travaux. J'ai toujours été passionné par le bricolage. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à faire des études d'ingénieur en bâtiment. Aujourd'hui, je suis à la tête d'une entreprise de construction et je continue à partager ma passion sur mon blog.

Voir les publications de l'auteur