Lancement de l’écoprêt à taux zéro pour améliorer l’isolation des habitations

L’écoprêt à taux zéro. C’est l’une des mesures phares du Grenelle de l’environnement lancée aujourd’hui par le gouvernement. Son but est d’inciter les Français à réaliser d’importants travaux de réhabilitation thermique dans leur habitation. Sous la houlette de Jean-Louis Borloo, ministre de l’écologie, de Christine Boutin, ministre du logement et de Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’écologie, le gouvernement va signer avec les banques, les professionnels du bâtiment et l’Ademe une convention pour en définir les modalités.

Tous les particuliers pourront bénéficier de ce prêt sans condition de ressources. Seul impératif : engager des travaux d’isolation et de rénovation thermique dans des habitations construites entre le 1er janvier 1948 et le 1er janvier 1990. Jean-Louis Borloo explique dans Le Monde d’aujourd’hui que « les propriétaires qui contracteront un écoprêt pour changer leurs fenêtres ou isoler leur toiture s’y retrouveront à terme, car leur investissement sera peu ou pro amorti par les économies qu’ils feront ». Un prêt qui se limite néanmoins à 30 000 € de travaux…

Le Parisien Aujourd’hui en France précise quant à lui les modalités d’obtention du prêt : il faut faire des travaux dans « au moins deux des catégories suivantes : isolation de la toiture, des murs donnant sur l’extérieur, des fenêtres et des portes, remplacement d’un chauffage, installation d’un chauffage ou d’un chauffe-eau utilisant les énergies renouvelables ». Côté timing, l’écoprêt pourra durer jusqu’à 10 ans, pouvant être étendu à 15 par la banque.

Concernant les logements sociaux, les ministres doivent signer une convention avec Thierry Repentin, président de l’Union sociale pour l’habitat et sénateur socialiste de Savoie. D’ici à 2020, les 800 000 logements sociaux les plus gourmands en énergie seront rénovés, dont 100 000 entre 2009 et 2010. C’est la Caisse des dépôts qui prendra en charge l’écoprêt logement social.

KS

Pour marque-pages : Permaliens.