Installation d’une véranda Aluminium

Installation d’une véranda Aluminium

Avec l’entreprise Rideau, spécialiste de la véranda alu sur le Grand Ouest, Nostrodomus détaille l’installation d’une véranda étape par étape. Du projet au montage, tous les points clés et détails à ne pas oublier.

Bien penser son projet de véranda

Une véranda ne s’improvise pas. Il faut au préalable bien réfléchir son implantation pour qu’elle corresponde à ce que l’on souhaite en faire. “Dans 90 % des cas, les clients souhaitent ajouter une pièce à vivre à leur logement,” explique Jacques Rabiller, directeur commercial de Rideau. Reste à déterminer des points cruciaux comme la surface, le type d’insertion avec le bâtiment existant (prolongement, décrochage ou même “liaison” entre deux bâtiments) et l’orientation. Sur ce dernier point, on privilégiera une orientation sud-ouest dans le nord de la France et plutôt Sud-est dans le Sud pour profiter du soleil dans les meilleures conditions.

Anticiper les contraintes réglementaires

Principal point à prendre en compte : à partir de 20 m² de surface, l’installation d’une véranda exige une demande de permis de construire (en mairie. Délai : environ 3 mois). Pour des superficies inférieures, une simple déclaration de travaux suffit (en mairie. Délai : environ 1 mois).

Attention toutefois à certains cas particuliers :

– Si après travaux, votre habitation dépasse les 170 m² habitables (et même si la véranda représente moins de 20 m²), un permis de construire déposé par un architecte est obligatoire.

– Le permis de construire est aussi de rigueur pour des vérandas “intégrées” au bâtiment, pour raison de modification de celui-ci (usage, apparence, etc.)

Anticipez aussi les répercutions d’une véranda sur votre imposition (taxes d’habitation et foncières), du fait de l’agrandissement de l’espace habitable.

N’oubliez pas non plus les règles à respecter quant à l’implantation de la véranda par rapport aux limites du terrain. “Ce sont les règles du lotissement qui s’appliquent, précise-t-on chez Rideau. Soit on construit en limite de propriété sans ouvrants ni vitrages vers le voisin. Soit on se positionne au minimum à 3 mètres de la propriété voisine.

Choisir les matériaux

Des vérandas, on en trouve en bois, en acier, en PVC ou en aluminium. Dans ce cas précis, nous nous intéressons aux vérandas en aluminium, largement majoritaires en France. Principales vertus de ce matériau : inoxydable, léger, solide et relativement facile à monter. Par ailleurs, ces structures ont connu ces dernières années de grosses évolutions techniques pour supprimer tout problème de ponts thermiques et ainsi améliorer les capacités isolantes de la véranda.

Reste la question du vitrage et de la toiture de la véranda. Le choix est large : suivant les budgets, le vitrage peut être simple, double (le plus courant) voire triple. Il peut aussi être traité pour réduire l’effet de serre en filtrant plus ou moins la lumière, ou encore augmenter l’isolation phonique.

Côté toiture, “elle peut se composer de vitrage, ou même de panneau occultant “sandwich”, en polystyrène expansé et aluminium, pour plus d’isolation thermique,” explique-t-on chez Rideau.

A ne pas oublier non plus tous les systèmes de volets roulants mais aussi de ventilation permettant là aussi de mieux piloter la température de la véranda, quelque soit l’ensoleillement.

Fondations et maçonnerie

En premier lieu nous faisons intervenir un maçon pour vérifier, modifier ou créer les fondations de la future véranda,” explique Jacques Rabiller. Un préalable indispensable pour assurer la viabilité de l’édifice. Quid des dalles de terrasses déjà en place ? “Quoiqu’il en soit, il faut une vérification par un maçon, ne serait-ce que pour corriger les pentes généralement prévues pour l’écoulement des eaux pluviales“.

Préparation de la véranda

Une semaine après les travaux de maçonnerie, un métreur passe prendre toutes les mesures nécessaires à la fabrication de la véranda“, explique-t-on chez Rideau. Nous sommes en effet dans le cas d’une véranda conçue “sur mesure”. A noter qu’il existe sur le marché des vérandas “en kit”, notamment commercialisées par certaines enseignes de la grande distribution. Des produits toutefois minoritaires sur le marché tant l’implantation d’une véranda est à chaque fois un “cas particulier”.

Une fois ces mesures prises, la véranda passe à la fabrication. Une étape, en l’occurrence pour l’entreprise Rideau, qui se déroule dans son usine de La Roche sur Yon. “Il faut compter entre 8 et 12 semaines pour la fabrication d’une véranda, suivant sa complexité,” commente Jacques Rabiller.

Montage de la véranda

La dernière phase : le montage de la véranda. Assurée, dans ce cas, par les équipes Rideau. “Pour une véranda type de 20 m², il faut compter un à deux jours pour cette étape,” explique Jacques Rabiller.

Dans l’ordre chronologique, voici les principales étapes :

  • – Pose des structures alu verticales
  • – Installation des corniches et gouttières
  • – Pose de la charpente alu
  • – Mise en place de la toiture et réalisation de son étanchéité
  • – Installation des parois verticales, fixes et mobiles

Entretien de la véranda

Une “étape” essentielle pour conserver une véranda avec toutes ses qualités originelles. L’entretien sera différent selon l’exposition climatique ou la région.

Entretien de la structure

L’aluminium est très peu exigeant en termes d’entretien. Nettoyez régulièrement les laquages à l’eau savonneuse, rinçez à l’eau claire suivi du passage d’un chiffon doux. N’utilisez jamais de détergent et de tampon abrasif. En cas de travaux extérieurs avec projection de ciment, plâtre ou peinture, intervenez immédiatement. Il est possible d’utiliser à l’occasion un produit décrassant-lustrant mais en ayant effectué auparavant un test sur une partie cachée.

Le vitrage et l’extérieur

Concernant la toiture : “les vitrages auto-nettoyants sont désormais bien au point, explique-t-on chez Rideau. Installés en toiture, leur efficacité est démontrée et réduit très fortement la fréquence de l’entretien surtout par temps de pluie“. En période sèche, procédez toutefois à un lavage périodique au jet d’eau (le nettoyeur haute pression est à proscrire) en utilisant un balai éponge doté d’un manche télescopique. Pour les façades : utilisez une lingette type microfibre qui ne nécessite aucun produit. Les façades sont à laver environ 4 fois par an à l’eau savonneuse.

Les céneaux et crépines des descentes d’eau pluviale doivent faire l’objet d’une attention particulière, rappelle-t-on chez Rideau. Vérifiez plusieurs fois par an s’ils ne sont pas obstrués par des végétaux. Procédez également à l’enlèvement des mousses“.

Les pièces d’usure

Vérifiez périodiquement les roulements des baies coulissantes ou toute pièce mobile équipant une véranda pour éviter tout grippage. L’entreprise recommande par ailleurs de vérifier une fois par an le réglage des pièces soumises à frottement, rotation ou guidage et le bon serrage de la visserie sur portes et fenêtres. Ne graissez jamais la quincaillerie.

Pour terminer, quelques derniers avertissements de Rideau :

  • – Ne jamais circuler sur le toit d’une véranda
  • – Ne jamais adosser une échelle sans protéger ses extrémités : risque de détérioration de l’aluminium
  • – Ne pas utiliser de produits décapants ou insecticides
  • – Ne jamais vaporiser d’engrais, de désherbants sur les vitrages / risque de traces indélébiles
  • – Attention aux jets de pierre ou gravier lors de la tonte à proximité de la véranda
  • – Les grilles de ventilation doivent restées ouvertes et dépoussiérées en permanence
  • – Limiter le nombre de plantes vertes qui occasionnent humidité et condensation
  • – Ne poser pas de films réfléchissants ou colorés sur les vitrages. Les surchauffes entraînées annuleront la garantie
  • – Les bris accidentels ne sont pas garantis. La souscription d’une assurance personnelle “bris de glace” est recommandée
  • – Ne jamais installer de cuivre à proximité de l’aluminium. Risque de réaction électrochimique

Une véranda alu, combien ça coûte ?

Une véranda aluminium, combien ça coûte ? C’est la question posée par Nostrodomus à la société Rideau : “Le prix de départ d’une véranda Rideau 5,40mX3,50m est de 9500 € TTC (véranda Collection Classique posée avec une façade coulissante, 2 côtés coulissants en aluminium blanc, double vitrage isolant 24 mm faible émissivité et toiture polycarbonate 32 mm).

Toutes les options sont ensuite en supplément : une forme de toiture un peu complexe, des volets roulants ou encore la bicoloration (une couleur extérieure différente de la couleur intérieure), un des atouts des vérandas Rideau.

Côté vitrage nous nous positionnons sur du double vitrage minimum avec une offre de base en double vitrage de qualité 4mm X 16mm X 4mm FE (faiblement émissif) ou ITR (Isolation Thermique Renforcée). Ce dernier paramètre est un grand plus par rapport aux offres de vitrages classiques car la faible émissivité améliore le confort thermique de cette nouvelle pièce à vivre.”

Lien pour marque-pages : Permaliens.