IKEA Rennes : chronique d’une ouverture annoncée

IKEA Rennes : chronique d’une ouverture annoncée

Le 5 novembre, le magasin IKEA de Rennes-Pacé a ouvert ses portes. Nostrodomus y était et vous raconte l’évènement comme si vous y étiez. 

Mercredi 5 novembre 2008, Pacé, 6 heures du matin. Il fait franchement frisquet, le vent est au rendez-vous et c’est la nuit noire. Pourtant, nous ne sommes pas les seuls à nous retrouver à cette heure matinale sur le parking du magasin IKEA de Rennes-Pacé. Et pour cause, c’est le jour de l’ouverture ! Une partie des salariés est déjà sur le pont. A travers la vitre du premier étage, on les voit peaufiner les derniers détails en rayon. Dehors, deux hommes chaudement emmitouflés ont préparé du café pour réchauffer les visiteurs à venir. Sur le parking, une petite escouade d’agents installe les barrières censées réguler le flux d’automobiles sur le parking. Plus étonnant, quelques clients sont eux aussi déjà arrivés. Histoire de ne pas rater l’évènement, le premier couple est ainsi arrivé à… 4h30. Rien que ça !

A 7 h, une centaine de personnes fait déjà le pied de grue juste devant la porte d’entrée. Ces « VIP » sont autorisés à rentrer pour prendre un petit déjeuner – suédois – dans le restaurant du magasin. « Vous n’auriez pas une invitation ou un badge à nous prêter, on aimerait bien entrer », supplie une adolescente venue avec sa bande de copines. A côté, des retraités ont pris l’option d’attendre sans broncher l’heure officielle de l’ouverture. Ils se placent sagement dans la queue qui commence à se former. Il y a des hommes, des femmes, des familles, des gens de tous les âges. Ils sont venus de Pacé, de Rennes ou de nettement plus loin. « Parce que c’est un évènement, quand même », précise une curieuse. Certains étaient déjà des clients assidus du magasin de Nantes et sont ravis d’avoir un IKEA – plus grand de surcroît – juste à côté de chez eux. D’autres veulent découvrir l’enseigne. Quelques-uns ont programmé des achats, souvent peu encombrants. L’idée est aussi de faire du repérage, « pour plus tard ».

8 h. Les rangs ont grossi devant le magasin. Pour les distraire, une fanfare se met en place. Ses instruments ? Uniquement des ustensiles IKEA ! L’ambiance est bon enfant.

A 8h45, c’est l’heure de couper le ruban… Ah non, pardon, de scier la bûche ! Une drôle de tradition suédoise mise à l’honneur pour toutes les ouvertures de magasins IKEA. C’est finalement à 8h50 que les premiers clients peuvent s’engouffrer dans le temple du meuble et de la déco. Quelques centaines de visiteurs leur emboîtent le pas, souriants et sans bousculade. Pour les accueillir en grande pompe, les salariés ont formé une haie d’honneur jaune et bleue dans l’escalier.

19 000 clients dans la journée

9h15. Les premiers clients atteignent les caisses du rez-de-chaussée. Le directeur, Michel Seimandi, est content. Tout s’est passé comme prévu. Deux jours avant, les porteurs de la carte IKEA family étaient venus en nombre à une avant-première : 13 000 personnes. « Un record pour une ouverture », précise Jean-Louis Baillot, directeur général d’IKEA France. En ce 5 novembre, les clients seront finalement 19 000 à avoir fait le déplacement.

Depuis, le succès ne s’est pas démenti. « 65 000 visiteurs sont venus sur les quatre premiers jours et, plus surprenant, l’affluence a été record les 10 et 11 novembre : 45 000 personnes en deux jours ! », souligne Isabelle Crémoux-Mirgalet, responsable communication externe d’IKEA France. Parmi les futurs clients, certains ont décidé d’attendre une période plus propice. « Je laisse passer l’ouverture, les fêtes de fin d’année et les soldes car j’ai peur que ce soit la cohue. En février, ce sera plus calme », explique Gaëlle-Anne, étudiante.

Lien pour marque-pages : Permaliens.