Certification des détecteurs de fumée devenus obligatoires

En octobre 2005, Mrs Morange et Meslot proposaient une loi donnant obligation à chaque propriétaire ou occupant d’une habitation d’installer et d’entretenir au moins un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF).

Cinq ans plus tard, après les votes de chaque instance gouvernementale, cette loi a finalement été adoptée le 25 février. Celle-ci a été motivée par l’augmentation du nombre des incendies d’habitation ces dernières années ainsi que par le nombre croissant de victimes en résultant.

Dans les pays où l’installation de détecteurs de fumée est obligatoire, le nombre de décès baisse de moitié. La généralisation des détecteurs de fumée devrait permettre de sauver 400 à 500 vies par an et de réduire le nombre de personnes brûlées qui s’élève à 10 000 chaque année.

Compte tenu de la multitude de produits proposés sur le marché, les industriels se sont engagés auprès de la marque NF DAAF qui garantit la fiabilité et l’efficacité de ces produits. Celle-ci est délivrée par Afnor Certification, organisme indépendant qui assure des contrôles réguliers.

Aujourd’hui, sur 98 références identifiées sur le marché, 41 bénéficient de la certification NF. Celle-ci atteste notamment que le DAAF utilise le principe de détection optique (absence de substances radioactives) et que l’ergonomie du produit est adaptée pour limiter les risques de mauvaise utilisation.

Elle certifie également que l’autonomie est précisée : 1 an/5 ans/10 ans, que le produit est livré avec une pile et une notice explicite et qu’un service associé est mis en place par l’industriel.

Pour marque-pages : Permaliens.