Retro, design ou pop, les cuisines font leur show.

Reportage
  • rédigé par Florence Gabulon

  • publié le 26 juillet 2011 dernière modification depuis plus de 6 ans Vue 41417 fois
Il y a du nouveau du côté des cuisines ! Modulables, ouvertes, rétro ou colorées, la tendance 2011-2012 est aux cuisines esthétiques et ultra-fonctionnelles. Que votre pièce fasse 30 m² ou la taille d'un placard, vous trouverez forcément un modèle adapté. Plutôt vintage ou design? Partez à la découverte des tendances cuisines... Au programme : 5 diaporamas et plus de 80 photos à visionner !

Le rétro fait son grand retour, en revisitant les cuisines familiales d’antan. En parallèle, les modèles ultra-design osent un minimalisme absolu pour une quête idéale de pureté.

Îlot central, meubles modulables, la cuisine joue la transparence en se dévoilant aux yeux de tous. Une fausse pudeur affichée qui cache en réalité les appareils électriques derrière de grands placards décoratifs.
La cuisine met les grands plats dans les petits, avec des structures compactes et des appareils deux-en-un. Le tout s’emboîte, se mixe pour optimiser le confort dans les petits espaces.
Voilà en quelques phrases les grandes tendances relevées par Nostrodomus pour son tour d’horizon des cuisines… Envie d’en savoir plus ? c’est parti pour la visite, en texte et en images…

Tendance Rétro avec les cuisines Néo-classiques

Tendances Cuisine 2011-2012image Tendances Cuisine 2011-2012

Beauté du bois et raffinement des teintes pour le modèle Poésie, présenté ici en bleu cendré, et dessiné par Véronique Mourrain

© DR

Pièce conviviale et chaleureuse, la cuisine traditionnelle est de retour, non sans quelques adaptations. On garde certes l’esprit familial des grandes maisons campagnardes tout en s’adaptant aux maisons citadines, pour une ambiance "urban-chic".

Inspiré des traditionnelles cuisines en chêne ou en bouleau, la tendance repose sur un bois patiné, vieilli, sans pour autant se départir d’un caractère original. L’aspect robuste et authentique des matières se marie avec des matériaux modernes comme l’inox ou la céramique.
Les meubles hauts se parent de corniches, de lambris et de plastrons, les moulures en façade (chez Lapeyre) confèrent à l’ensemble un esprit Rétro. L’aspect 19e des meubles est actualisé par des vitres semi-opaques en polymère laqué rétro-éclairées et la dissimulation des charnières. Ainsi, les modèles évitent le cliché du meuble ancien massif, dont la présence envahit la pièce.

Le gris reste la couleur favorite des modèles Rétro, talonnée de près par les bleus métalliques ou cendrés. Utilisés à contre-courant de l’architecture classique, ces coloris donnent à l’ensemble un caractère contemporain, qui ancre la cuisine dans le 21e siècle. Pas question cependant de tomber dans la grisaille. L’aménagement est avant tout chaleureux. Les gris prennent des tons crème ou bleu anthracite, pour un effet à la fois minéral et rassurant. Les teintes se déclinent également en rouge, vanille, crème, vieillies ou patinés.
Classique mais pas has been, la cuisine néo-classique cache derrière ses façades rétro les dernières innovations en matière d’équipement et d’électroménager. La cuisine devient un véritable laboratoire culinaire et remet au goût du jour le piano de cuisson, ensemble de feux et de four semi-professionnel (modèle Falcon).

La "cuisine d’antan" offre un maximum de rangements avec des tiroirs coulissants, des solutions encastrables pour glisser l’ensemble du gros électroménager derrière de grandes façades harmonieuses.

Cuisines : petit guide des modèles qui "marchent"

en collaboration avec Bernard Chirac, responsable produit chez Cuisinella.

Sans surprise, le blanc brillant reste la couleur favorite des français. Lumineuse, peu salissante, elle ravit les amateurs de pûreté et évite l’effet lassitude, contrairement aux modèles noirs ou colorés.
Passe-partout, le blanc se marie avec des portes ou des plans de travail prunes, mures ou en bois clairs et foncés. Cet agencement devient facilement réalisable grâce aux caissons séparés qui permettent une personnalisation infinie. Les puristes conserveront une superposition de blancs, brillants ou mats associée au métal pour une ambiance graphique.

De manière générale, les tons doux (magnolia, vanille) l’emportent sur les couleurs vives, à l’exception du rouge, couleur indétrônable depuis plusieurs décennies. "La couleur connaît actuellement une légère baisse, cependant elle ne tardera pas à repartir," précise Bernard Chirac. "Plus que la couleur, ce sont les teintes inspirées de la Terre qui ont le vent en poupe," ajoute le responsable produit. Notamment la couleur Taupe, qui remporte un succès croissant, aussi bien dans les cuisines traditionnelles que design.

2011-2012 marque le triomphe du bois structuré, décliné dans des teintes grises et un relief graphique. "Ce matériau représente plus d’une cuisine sur dix, ce qui est un excellent score," ajoute Bernard Chirac. Le bois va continuer de réchauffer la cuisine avec la tendance récup’, vintage, de plus en plus demandée.

Les couleurs qui marchent moins bien ? Le bleu et le orange, qui ne tiennent pas les promesses escomptées contrairement au jaune. Le vert risque aussi d’avoir quelques difficultés à trouver sa place.
L’aménagement d’éléments de cuisine blancs sur des murs colorés est une bonne alternative pour ceux qui hésitent entre le blanc et la couleur.

Au-delà de la tendance, l’aspect développement durable est un enjeu fortement pris au sérieux par les fabricants. "Les consommateurs deviennent très attentifs aux notions de développement durable. Chez Cuisinella, nous travaillons uniquement avec du bois provenant de forêts européennes exploitées durablement, et nos produits sont certifiés NF," conclut Bernard Chirac.

    0nouveaux
    messages