Moquette is back ! Retour vers le futur

Reportage
  • rédigé par Rédaction Nostrodomus

  • publié le 2 octobre 2008 dernière modification depuis plus de 8 ans Vue 4415 fois
C’est le grand retour de la moquette ! La profession le clame en tout cas haut et fort dans une campagne de communication plutôt efficace. Un revival qui ressemble beaucoup à celui du papier peint, avec une orientation assez nette vers le haut de gamme. Explications de ce regain et diaporama des tendances… tout, tout, tout vous saurez tout sur la (nouvelle) moquette.

Moquette is backimage Moquette is back

La profession a savamment orchestré le come back de la moquette avec des slogans originaux, déclinés en sacs, pin's etc.

© DR

C’est la vengeance du revêtement à poils oserait-on dire en restant dans l’atmosphère des années 80 judicieusement instillée par la campagne pub de l’UFTM (Union Française des Tapis et Moquettes). Avec ses slogans « Moquette is back » ou « I Love Moquette », déclinés en pin’s et autres canettes (de thé vert), l’interprofession regroupant 80 % de la production de moquette tape juste et assume une créativité débridée.

Il faut dire que la moquette a essuyé un sacré revers en termes de ventes depuis son âge d’or des années 80. « Sur les produits bas et moyen de gamme, on parle d’une chute de l’ordre de 50 %, » glisse un fabricant, qui s’empresse toutefois d’ajouter que « depuis, le marché est revenu à 10 à 15 % de moins par rapport au plus haut  ». Au prix de gros efforts, selon l’UFTM, sur la qualité des produits, les matériaux utilisés, l’impact de l’industrie sur l’environnement et même sur la facilité de pose/dépose du revêtement.

Mais qu’est-ce qui a pu faire plonger la moquette si bas ? Les acariens et les problèmes croissants d’allergie ! « Depuis 15 ans, nous avons été beaucoup attaqués sur le sujet, » explique-t-on à l’UFTM. Au profit notamment des fabricants de sols « durs » tels que parquets et autres revêtements PVC. « La moquette est un bouc émissaire !  » s’offusque l’interprofession qui explique notamment avoir travaillé avec l’Institut Pasteur sur la question. « Les problèmes d’allergie sont liés à la qualité de l’air. Or la moquette « piège » les poussières… A la différence des revêtements durs, où elles se retrouvent en suspension au moindre courant d’air ou coup de balai. » La réponse du berger à la bergère en quelque sorte !

Avec l’opération « Moquette is back », la profession entend aussi mettre en avant une créativité renouvelée tant sur les matières, les volumes, les textures ou les couleurs (voir le diaporama ci-dessous). Et assume une certaine montée en gamme générale… Un phénomène comparable à celui du papier peint. En gros un saut de la case « has been » à la case « tendance » permettant de regagner du chiffre d’affaires sans avoir à récupérer intégralement les ventes passées en termes de volume.

La moquette réussira-t-elle son come-back ? Les signaux sont au vert, et les professionnels assez optimistes. « les trentenaires et quadragénaires d’aujourd’hui ont passé leur enfance sur de la moquette, fait judicieusement remarquer un fabricant. Cela ne devrait pas être trop difficile de les y faire revenir ! »

Toutes les dernières tendances moquette en images

    0nouveaux
    messages