Métropuritains : bobos écolos version radicale

En image
  • rédigé par Fanny Rousselin-Rousvoal

  • publié le 2 octobre 2008 dernière modification depuis plus de 8 ans Vue 3829 fois
Selon le bureau de style Nelly Rodi, l’heure est aux Métropuritains, des urbains écolo radicalisés. Leur credo : vive le dépouillement !

La déco ostentatoire et le style bling bling vous hérissent les poils ? Envie de simplicité, de naturel et d’élégance dans votre intérieur ? Peut-être êtes-vous un métropuritain sans le savoir ! Ce nouveau concept mis en vedette lors du dernier salon Maison et Objet, doit son nom un brin barbare à Vincent Grégoire, chasseur de tendances pour le célèbre bureau de style Nelly Rodi.

vote_48e6261dc773dimage vote_48e6261dc773d

© DR

Le métropuritain - à ne pas confondre avec le métrosexuel, rien à voir ! - est un urbain qui privilégie un mode de consommation respectueux de son environnement. Il achète local et préfère le qualitatif au quantitatif. Autre caractéristique de ce bobo-écolo d’un nouveau genre : sa radicalité. Il recherche le dépouillement, le minimalisme voire l’ascétisme avec une rigueur quasi militaire. Devise du métropuritain : « less is more », autrement dit avec moins on obtient plus. Exit le superflu !

Niveau déco, cela se traduit par du mobilier aux lignes épurées et strictes, des teintes proches de celles de la nature (vert, beige) ou des objets gain de place (empilables, pliables, etc.). En images, Nostrodomus vous détaille la panoplie du parfait métropuritain.

    0nouveaux
    messages