Marc Douézi : « nous sommes tous designers ! »

Interview
  • rédigé par Fanny Rousselin-Rousvoal

  • publié le 5 novembre 2008 dernière modification depuis plus de 8 ans Vue 4410 fois
Marc Douézi est plasticien et designer. À l'occasion du dernier salon Esprit Maison, il a meublé une pièce avec des objets « récup » détournés de leur fonction première. Il explique à Nostrodomus, le sens de sa démarche.

Le dernier salon Esprit Maison de Rennes proposait un espace « boîte à idée ». Sous ce terme, le designer Marc Douézi a imaginé une pièce de vie. Sa particularité ? Elle était uniquement réalisée avec des matériaux et des objets de récupération. «  L’idée était de ramener des objets déjà fabriqués, qui ont une certaine utilité, et d’en créer de nouveaux : détourner leur fonction originale en en assemblant plusieurs pour créer une nouvelle fonction ».

Cette pratique, c’est l’idée de l’objet détourné. Pour Marc Douézi, « c’est tout simple ». Mais derrière ce projet, l’objectif était aussi de créer une accumulation de petites bricoles sur ce stand, en installant de nombreux objets hétéroclites, « peut-être un peu comme un poème de Prévert, où l’on aurait un tas de choses et finalement on arriverait à autre chose ». Des palettes, des bouteilles, des cartons, des pots de fleurs, des passoires, etc. De quoi donner des idées à tout un chacun !

Détournez, c’est vous désigner

Parmi les nombreuses créations, Marc Douézi désigne un escabeau devenu penderie. Idéalement, le sommet de l’escabeau aurait du faire le support de cintre mais l’escabeau était abîmé et même cassé. « Nous avons donc coupé le haut de l’escabeau, et nous avons remis une tige. » Sur chaque marche, une planchette a été déposée. « Vous allez pouvoir y déposer du linge, par exemple, imagine le designer plasticien. Cela pourrait également faire une petite bibliothèque et là (ndlr : au niveau de la tige, en haut de l’escabeau) on accrocherait des journaux ».

Pour Marc Douézi, il est possible d’imaginer un tas de détournement pour ces objets. Et justement, « cet espace c’est aussi pour donner aux visiteurs des idées. C’est-à-dire qu’avec ci et ça peut-être que je pourrais faire cela ! ». Cet univers est tout de même un peu particulier, car il s’agit d’éléments naturels. Pour pouvoir en apprécier les particularités, il faut, selon le designer, rentrer ou être déjà dans ce type d’univers. « Ce n’est pas du tout sophistiqué mais ceci dit, je pense qu’il y a certains objets que l’on peut rattacher à d’autres ambiances ». Finalement, l’idée de fond de Marc Douézi, idée qu’il a exprimé lors de la préparation de ce projet, était de dire « désignez-vous ! » car au fond, « nous sommes tous designers ! »

    0nouveaux
    messages