Lilibricole : l'école des femmes bricoleuses

Reportage
  • rédigé par Hermeline Gouzerh

  • publié le 26 novembre 2009 dernière modification depuis plus de 6 ans Vue 14437 fois
Installé depuis juillet dernier dans ses locaux, Lilibricole propose des cours de bricolage qui s'adressent spécifiquement aux femmes. Nostrodomus a suivi l'un des cours « best-sellers » de l'atelier : le B.A-BA de l'électricité.

Dans l’atelier Lilibricole, pas de cloche qui sonne, ni de tableau noir. Pourtant, on se croirait dans une salle de classe, un premier jour d’école. Les étagères (roses, évidemment) exposent quelques livres tels que « Le bricolage pour les nuls » ou « je bricole sans mon homme ». De l’autre côté, des trousses Lilibricole ou des "kits de survie de la bricoleuse", sont en vente. Dans cet atelier aux murs taupes et roses bonbon, pas de règle stricte ni de sanction mais la particularité d’enseigner l’essentiel du bricolage… aux femmes.

L'atelier accueille 10 personnes par cours. Le B.A.-BA de l'électricité qui fait partie des best-sellers affiche donc souvent complet. Pour y participer, mieux vaut réserver !image L'atelier accueille 10 personnes par cours. Le B.A.-BA de l'électricité qui fait partie des best-sellers affiche donc souvent complet. Pour y participer, mieux vaut réserver !

L'atelier accueille 10 personnes par cours. Le B.A.-BA de l'électricité qui fait partie des best-sellers affiche donc souvent complet. Pour y participer, mieux vaut réserver !

© Nostrodomus


Autour d’une grande table en bois, sept élèves sont assises, attendant les premiers mots de leur professeur. En attendant les retardataires, elles font brièvement connaissance. Les trois dernières élèves entrent tour à tour dans l’atelier et viennent prendre place discrètement autour de la table. L’assemblée au complet, le professeur, vêtu d’un tablier gris à l’effigie de Lilibricole, ouvre la séance. « Bonjour, je m’appelle Maxime André, je suis artisan du bâtiment en électricité ». Et la matière qu’il enseigne ce matin : « le B.A-BA de l’électricité  ». L’ambiance se veut conviviale : sur la table, thé, café et bonbons sont à la disposition des « invitées ».

Au programme de la matinée : décryptage du disjoncteur et du boîtier électrique, familiarisation avec les prises, les dominos et les interrupteurs. « En 1h30, nous ne pouvons pas tout traiter, explique Marie Davideau, fondatrice de Lilibricole. Il s’agit d’enseigner les basiques sur chaque domaine de la maison pour que les personnes puissent approfondir d’elles mêmes ensuite. Nous faisons du débroussaillage ».

    0nouveaux
    messages