Kbane, magasin brico version écolo

Reportage
  • rédigé par Virginie Trin

  • publié le 26 mars 2012 dernière modification depuis plus de 5 ans Vue 7925 fois
Kbane a ouvert un nouveau point de vente à Rouen, en début d’année. L’occasion de présenter ce magasin de bricolage à vocation écolo, militant mais pas trop. Ici, on joue à fond la carte de la pédagogie, en accompagnant le client du projet à la pose. « Le commerce de demain », selon Vincent Romé, le responsable des lieux.

kbaneimage kbane

Comme les enseignes de bricolage plus classiques, on trouve les magasins Kbane dans les grands centres commerciaux.

© DR

Le grand centre commercial à l’entrée de Barentin, près de Rouen (Seine-Maritime) est un temple de la consommation classique. A une exception près. Bardage en bois, enseigne verte … Depuis janvier, un magasin de bricolage à vocation 100 % écolo a vu le jour : Kbane.

A l’entrée, l’ambiance est zen : des livres sur l’écologie, des brumisateurs, des huiles essentielles… Rien ne fait encore penser que l’on se trouve dans un magasin de bricolage. A moins de tourner le regard vers les panneaux photovoltaïques et les poêles à bois en présentation. « On met en démo les appareils contrairement aux artisans, qui montrent leurs fournitures sur catalogue », se targue Vincent Romé, le responsable des lieux. Un « show room » important pour l’enseigne, qui prend à cœur son côté pédagogique sur le créneau du développement durable. A commencer par le choix de l’implantation : « Il faut aller dans les centres commerciaux où le public va », confie Vincent Romé, à l’entrée de ce troisième Kbane de France, qui a pris la place d’un Décathlon.

kbaneimage kbane

Kbane réunit sous le même toit articles de jardineries, de bricolage et de construction "verts".

© Nostrodomus

« On a dû enlever quelques néons et laisser entrer la lumière naturelle », précise-t-il. Le chauffage des 1 500 m² se fait désormais à l’aide de deux poêles à bois. Le « green » est omniprésent : des produits d’entretien estampillés de nombreux labels, de la déco de jardin en pneus récupérés, un isolant fabriqué en vêtements recyclés… Les cages à insectes ont remplacé les pesticides chimiques. Certaines marques sont même l’exclusivité du magasin, comme le revêtement de façade Keim ou les peintures scandinaves Falun. Kbane dispose également d’une machine unique en France : un distributeur qui déverse une quantité précise de peinture dans un sachet recyclé, pour éviter tout gaspillage.

kbaneimage kbane

Trois ou seulement un litre... Unique en France, Kbane dispose dans ses magasins d'un distributeur de peinture, pour éviter les gaspillages.

© Nostrodomus

Les étiquettes sont elles aussi peu conventionnelles, indiquant combien de kilomètres le produit a parcouru avant d’arriver en magasin. D’autres étiquettes sont disséminées çà et là, sur lesquelles sont inscrits les avis des clients et des vendeurs à propos des produits. Vincent Romé s’en félicite : « Ici, il y a une dimension beaucoup plus participative qu’ailleurs dans la grande distribution. »

« Commerce militant raisonné »

L’aspect participatif se joue surtout sur les ateliers organisés par le magasin autour des enduits à l’argile, de la rénovation des meubles ou encore d’ateliers spécifiques pour les enfants. Et alors que les beaux jours approchent, Kbane lance un appel à candidature pour cultiver des carrés de jardin, derrière le magasin, à raison de deux séances par semaine.

kbaneimage kbane

Le "plus" de Kabane : un esprit participatif, notamment à travers l'organisation d'ateliers autour du développement durable.

© Nostrodomus

Alors, quand on lui demande s’il ne craint pas la concurrence alentour, Vincent Romé balaye d’un geste de la main : « Comme nous sommes pionniers, on se met en danger. Il y a moins de monde chez moi que chez Casto à côté, mais notre avantage est cette notion du service, de pédagogie. Nous vendons des produits dans lesquels nous croyons. Par exemple, nous avons beaucoup de demandes sur l’isolation. Pas étonnant : les gens commencent à comprendre que l’énergie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas. » Et d’ajouter : « Truffaut, Casto, Ikea, tout le monde fait une peu de développement durable. Moi, je réunis tout sous le même toit. On ne peut pas parler de concurrence. Kbane a fait bouger les lignes. C’est comme Nature et Découverte, un concept sans véritable concurrent. »

kbaneimage kbane

L'enseigne Kbane se réclame de magasins tels que Nature et Découverte, plutôt que de s'afficher comme le concurrent frontal des magasins de bricolage.

© Nostrodomus

Pourtant, à y regarder de plus près, certains produits, plus classiques, ne brillent pas par leur côté écologique. Les fenêtres en PVC par exemple. « Nous proposons bien sûr des fenêtres en bois, davantage "bio", mais on ne peut pas imposer un budget aux clients. On veut petit à petit les amener à rendre leur maison plus saine, suivant leurs moyens. » Pédagogie toujours.

« Notre démarche est durable, pas élitiste », résume-t-il, parlant de « commerce militant raisonné ». Pour cet ancien responsable de magasin Leroy Merlin et Weldom, l’écologie n’est pas une affaire de moyens : « Pour économiser l’eau, on peut faire un trou dans son jardin avec une cuve de récupération ; pour ceux qui ne veulent pas se lancer dans ces travaux coûteux, il y a des mousseurs, qui coûtent 2 euros l’unité. »

Dernière force, Kbane emploie ses propres installateurs, qui constituent la moitié des 17 salariés. Des spécialistes qui eux aussi ne manquent pas de jouer sur la sensibilisation à l’environnement. Comme Jean-Paul, la cinquantaine, préposé aux pompes à chaleur : « Le problème est qu’entreprises et clients trop joué sur les crédits d’impôt, en délaissant les conseils sur les produits adaptés à chaque logement. On propose de l’isolation, pas de vous faire gagner de l’argent sur votre livret A ! », explique l’ancien frigoriste, portant un regard critique sur sa profession. Son choix de rejoindre Kbane, il l’a pris en connaissance de cause : « Je veux finir ma carrière de la manière la plus éthique possible. »

kbaneimage kbane

Kbane emploie ses propres installateurs. "C'est plus facile et transparent pour le client, que nous accompagnons du projet à la pose", développe Vincent Romé, le responsable du magasin de Rouen-Barentin.

© Nostrodomus

Kbane, une enseigne du groupe ADEO

Le magasin Kbane de Rouen-Barentin est le troisième point de vente de l’enseigne, qui a vu le jour en 2009 sur les terres nordistes (une implantation à Valenciennes et le « vaisseau amiral » sur Lille Métropole). Jouant sur des familles de produits (2 000 à 3 000 références) allant de la peinture à la librairie en passant par l’isolation, le chauffage et les équipements photovoltaïques, Kbane défend un concept original d’accompagnement du client vers une maison plus respectueuse de l’environnement, « du petit pas au grand projet ». Sur son site, l’enseigne se targue d’avoir réalisé plus de 2 000 chantiers en deux ans.

Autre originalité : ce concept très « vert » est développé dans le giron du groupe ADEO, qui se présente comme le premier acteur français sur le marché international du bricolage (2e en Europe, 4e dans le monde), avec des enseignes comme… Leroy Merlin, Bricoman, Weldom, Zodio, etc.

12.8 Milliards de chiffre d’affaires en 2010, plus de 66 000 collaborateurs et une présence dans 12 pays… Voilà une assise propre à assurer à Kbane un développement… durable !

    0nouveaux
    messages