Flamme verte, label cinq étoiles ?

Enquête
  • rédigé par Virginie Trin

  • publié le 20 décembre 2011 dernière modification depuis plus de 6 ans Vue 7028 fois
Flamme verte représente 80% des appareils de chauffage au bois vendus en France. Après plus de dix ans d’existence, il s’est imposé comme le label faisant la pluie et le beau temps, en décernant des étoiles aux poêles comme Michelin aux grands chefs cuisiniers. Mais quelle réalité recouvre exactement Flamme verte ? Peut-on se fier à ce label en constante évolution ?

Pas facile de s’y retrouver parmi les dizaines de fabricants et les milliers de modèles lorsqu’on veut acheter un appareil de chauffage à bois. « Rendement », « émission de CO »… Autant de critères techniques pas évidents à appréhender pour les non-initiés.

Depuis 2000, l’Ademe et des professionnels tentent de clarifier l’offre du secteur en labellisant « Flamme verte » les poêles, inserts et autres chaudières à bois à l’aune de leurs performances énergétiques et environnementales (voir encadré ci-dessous).

En fait, pour décrocher le sésame, il suffit de posséder une norme : NF 13240 pour les poêles à bois, ou encore NF 14785 pour les poêles à granulés[1]. Flamme verte ne faisant que reprendre les exigences de ces normes. Cette ambiguïté ne convient pas à tout le monde : « On essaye de faire croire aux consommateurs que si les appareils ne sont pas Flamme verte, ils ne sont pas éligibles au crédit d’impôt ce qui est faux, déplore Christophe Laurent, responsable d’Ozone, une division du groupe Piroux. Il suffit d’avoir la norme qui correspond. »

Outil de communication

Alors, quelle réelle différence entre le label et la norme française ? « La NF n’est pas un outil mis en avant par les fabricants pour vendre leurs appareils. Très peu s’y réfèrent dans leur communication », justifie Olivier Bertrand, responsable de la branche biomasse au Syndicat des énergies renouvelables (SER). « Flamme verte facilite la tâche au consommateur, confirme Roland Gérard, chef adjoint du service bioressources de l’Ademe. « Cinq étoiles », c’est plus parlant que « 70 % de rendement ». Sans ce label, ce serait moins clair. » Côté fabricants, le label est avant tout une affaire de reconnaissance, comme le résume David Derouet, directeur commercial et marketing de Lorflam: « Flamme verte est incontournable pour être visible sur le marché et ne pas être perçu comme en dehors de la course. »

Incontournable, mais visiblement pas suffisant : « Nous nous attachons à être conformes aux futures règlementations, et pas seulement françaises. On anticipe sur la suite, pour convenir aux différents labels européens, de plus en plus convergents », ajoute-t-il. Lorflam s’efforce ainsi de décrocher le maximum de cinq étoiles Flamme verte pour chacun de ses poêles. Il s’aligne également sur la norme allemande, réputée plus restrictive.

flamme verteimage flamme verte

La France est le numéro 1 européen en termes de chauffage au bois : il s'y vend 450 000 appareils par an.

© DR

Onze ans d’existence pour Flamme verte

flamme verteimage flamme verte

© DR

Depuis 2000, le label Flamme verte garantit des appareils de chauffage au bois aux niveaux de performances élevées. Actuellement, il assure un taux de rendement d’au moins 70 % et des émissions de CO inférieures à 0,3 %. Mis en place par le Groupement interprofessionnels de fabricants d’appareils ménagers (Gifam) et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), ce label concerne 80 % des 450 000 appareils de chauffage au bois vendus chaque année en France (inserts, foyers fermés, poêles, cuisinières et chaudières). Il est attribué à chaque modèle d’appareil et non à un fabricant dans sa globalité.

En 2010, le label a évolué avec un système de classification en étoiles, calculée suivant une pondération entre le rendement et les émissions de CO. Actuellement, les appareils classés trois, quatre et cinq étoiles sont labellisés. A partir de 2012, seuls les modèles quatre et cinq étoiles conserveront Flamme verte. Et enfin les cinq étoiles à l’horizon 2015.

    0nouveaux
    messages