Fermetures : Lapeyre met l’accent sur l’isolation

Enquête
Les fabricants de fermetures (fenêtres, volets et portes d’entrée) développent de plus en plus de produits isolants. Prise de conscience des enjeux environnementaux, contraintes réglementaires ou nouveau marché en vogue, certaines de ces entreprises cherchent à simplifier l’accession aux biens de « haute isolation thermique » (HIT). La démarche de Lapeyre en est le meilleur exemple.

Echelle d'isolation Lapeyreimage Echelle d'isolation Lapeyre

L'échelle d'isolation thermique de Lapeyre classe l'ensemble de ses fenêtres, volets et portes extérieures en fonction de leur performance d'isolation.

© DR

Acheter une fenêtre isolante sans en connaître la moindre caractéristique technique, c’est désormais possible avec la « Haute isolation thermique signée Lapeyre ». Cette démarche permet d’accompagner les consommateurs dans leur achat de fenêtres, volets et portes extérieures, en s’axant sur les performances isolantes de ces équipements. Pour cela, le spécialiste de l’aménagement de la maison a mis en place des outils d’aide à la décision permettant « d’identifier rapidement les produits les plus performants, répondant le mieux à la réglementation en vigueur et donnant la possibilité de faire d’importantes économies ». En effet, en France, les fermetures (fenêtres, volets et portes d’entrée) constituent l’un des postes les moins économes de consommation énergétique domestique. Selon une étude de l’Union des fabricants de menuiseries extérieures, le remplacement de celles-ci éviterait 25 à 30 % des déperditions thermiques. L’action menée par Lapeyre se traduit notamment par la création d’une échelle d’isolation, d’un label et par la formation de vendeurs conseils.

Concernant l’échelle d’isolation, Lapeyre s’est basé sur les étiquettes de performance énergétique des appareils électroménagers. Un procédé qui s’étend de plus en plus, s’appliquant désormais aux voitures, aux habitations, et même aux bâtiments publics dans le cadre d’un programme européen intitulé Display. Constatant la prolifération de ces échelles de performance, « nous nous sommes dits qu’il était temps d’en avoir une pour les fenêtres  », confie le chef de groupe des fenêtres Lapeyre, Clément Jung. « En revanche, nous avons fait attention à ce que notre échelle ne fasse pas croire aux clients qu’elle est officielle. L’Etat en sortira sans doute une bientôt… »

En attendant, Lapeyre a élaboré sa propre échelle. Celle-ci répertorie les fenêtres, volets et portes extérieures de la marque, en fonction de leur niveau de performance thermique. L’ensemble des produits Lapeyre sont ainsi classés en six échelons, de A à F, allant du plus performant au moins isolant.

Indissociable de cette échelle, Lapeyre a développé un label pour repérer facilement les produits les plus isolants. Chaque fenêtre, volet et porte extérieure de la marque possède une étiquette le situant sur son échelle d’isolation thermique. Pour les fenêtres et les volets, elle indique également ceux qui sont éligibles au crédit d’impôt 2009. Et pour s’ancrer davantage dans la haute isolation thermique, Lapeyre a élaboré une nouvelle gamme de fermetures, qualifiées HIT, identifiées comme les plus isolantes du marché (cf. encadré). Bien plus, l’enseigne tente de mettre à jour certains de ses anciens produits, qui actuellement sont situés en bas de son échelle d’isolation. Elle a déjà amorcé cette phase avec sa baie coulissante en aluminium, Alu Plus. À partir du 27 mai prochain, celle-ci passera d’un coefficient de 2 Uw à 1,8 Uw, devenant ainsi éligible au crédit d’impôts.

Baie coulissante Alu Plus de Lapeyreimage Baie coulissante Alu Plus de Lapeyre

Avec une double rupture de pont brevetée, la nouvelle version de la baie coulissante en aluminium de Lapeyre atteindra la classe C sur l’échelle d’isolation de la marque.

© DR

Parallèlement à la création de ces outils, Lapeyre a décidé de former ses vendeurs conseils. Le personnel a donc suivi une formation spécifique sur la législation en vigueur, les techniques de calcul et sur les produits HIT. Une nouvelle session de formation aura lieu en septembre pour les nouveaux collaborateurs, « afin de faire passer le message  ». À cela s’ajoute la mise en place de points d’information « haute isolation thermique », au sein même des magasins. Ceux-ci présentent des coupes des produits pour illustrer la technicité des fenêtres et volets HIT. Ils exposent également des panneaux explicatifs et un film pédagogique. Le but est de simplifier les informations pour la compréhension de tous, tant pour les vendeurs qui sont multiproduits que pour les consommateurs qui souhaitent changer leurs fenêtres.

La haute isolation thermique

Suite au choc pétrolier de 1973 et à la crise qui s’en suivit, l’Etat a commencé à se préoccuper des économies d’énergie. En 1980, il crée un premier label intitulé « Haute isolation » pour inciter à dépasser les exigences réglementaires et favoriser la recherche de solutions performantes. Par la suite, la haute isolation thermique est devenue une qualification des produits les plus performants dans ce domaine et répondant aux exigences réglementaires.

Les coefficients thermiques

Il existe trois types de coefficients mesurant la performance des fenêtres, des volets et des portes. Pour les fenêtres, les classes sont établies à partir d’un coefficient attesté par la législation. Plus le coefficient est faible, plus la fenêtre est isolante. Il est symbolisé Uw (U pour l’isolation et w pour window (fenêtre)). Concernant les volets, le calcul est effectué à partir d’un coefficient nommé Delta R. Cet indicateur mesure la capacité d’un matériau à s’opposer au chaud et au froid. Plus cet indice est élevé, plus le volet est isolant. Enfin, pour les portes d’entrée, les différents niveaux ont été élaborés à partir du coefficient Ud (d pour door signifiant porte). Plus il est bas, plus la porte d’entrée est isolante.

Pour faire partie de la gamme HIT et être éligible au crédit d’impôts, les fermetures doivent avoir un coefficient inférieur ou égal à :

- fenêtres en PVC : 1,4 Uw

- fenêtres en bois et en bois/aluminium : 1,6 Uw

- fenêtres en aluminium : 1,8 Uw

- volets en aluminium et PVC : 0,30 ΔR

- volets en bois : 0,25 ΔR

Réagissez sur le forum

Un avis, un témoignage à apporter en rapport avec ce sujet ? Nostrodomus ouvre une section de son forum pour en discuter :
http://www.nostrodomus.fr/forums/isolation-menuiseries-cloisons/sujet/la-haute-isolation-thermique-signee-lapeyre.html

    0nouveaux
    messages