Equipements solaires : le marché des installateurs se structure

Interview
  • rédigé par Fanny Rousselin-Rousvoal

  • publié le 3 novembre 2008 dernière modification depuis plus de 9 ans Vue 3232 fois
Le marché du solaire est en plein boom. Un vrai filon pour les poseurs ! A qui faire appel ? Eléments de réponse avec Hervé Piauley, directeur du département conseil et responsable des études ad hoc chez Développement Construction, qui a supervisé une étude sur le sujet.

Votre société, Développement Construction, est spécialiste des études de marché dans le bâtiment, le bricolage et l’immobilier. Pourquoi vous être intéressé au sujet des installateurs d’équipements solaire ?

Le solaire est très porteur actuellement. La taille du marché est connue car on peut comptabiliser les installations sur la base des déductions fiscales opérées par les foyers français. Il existe aussi des études européennes sur le sujet. Par contre, il n’existait pas vraiment d’informations sur ceux qui les posent.

Selon votre étude, de plus en plus d’artisans proposent de poser du solaire…

Le nombre d’installateurs actifs sur le marché (c’est-à-dire ayant installé des équipements solaires en France au cours des deux dernières années) est passé de 8 000 à 13 000 entre 2006 et 2007. Soit une augmentation de 60 % ! Il y a besoin de répondre à une demande en plein boom : + 400 % entre 2004 et 2007 dans le solaire thermique, + 180 % en un an pour le solaire photovoltaïque.

Quels sont les métiers concernés ?

83 % des entreprises mettant en œuvre des équipements solaires se répartissent dans trois métiers : plombiers, chauffagistes et électriciens. Les entreprises venues des métiers de la couverture, de l’isolation ou de la maçonnerie totalisent 10 % des installateurs. De très loin, ce sont les chauffagistes qui se montrent le plus impliqués sur ce nouveau marché. Aujourd’hui, un tiers d’entre eux déclarent poser des équipements solaires alors que cette proportion est de 16 % pour les plombiers et de 5 % pour les électriciens.

Existe-t-il des entreprises spécialisées ?

14 % des poseurs tirent plus de la moitié de leurs ressources du solaire. Il existe notamment des structures importantes spécialisées dans les systèmes photovoltaïques (pour qui le solaire thermique reste néanmoins souvent l’activité de référence). Ce sont des « moteurs », très impliqués dans les énergies renouvelables et pro-solaire convaincus. A côté, les petites structures issues du génie climatique ou de la plomberie jouent plutôt un rôle de « passifs sceptiques ». Ils répondent à la demande par opportunisme mais ne cherchent pas spécialement à la développer. Souvent, ils ne posent que des chauffe-eau solaires individuels, à raison de seulement quelques chantiers par an. Chez les plus jeunes entrepreneurs, on peut néanmoins identifier une population de « suiveurs motivés ».

Du point de vue des opérateurs, quels sont les principaux facteurs qui motivent la croissance du marché ?

A une écrasante majorité, ils citent les crédits d’impôts et les aides gouvernementales (97,7 %), suivis par une volonté des particuliers de réduire leur facture énergétique (95,9 %). La médiatisation des systèmes solaires et le désir des clients de respecter l’environnement sont aussi avancés (respectivement 90,1 % et 84 %). Sur la notion d’effet de mode, ils sont nettement plus partagés. Quant à la baisse du prix des équipements solaires (pas franchement effective, ndlr), 64,3 % des intervenants jugent qu’elle n’est pas à l’origine de la croissance du marché.

Une étude auprès de 600 opérateurs

L’étude « équipements solaires et installateurs : les clés de compréhension du marché » a été réalisée au premier semestre 2008 par Développement Construction. L’enquête quantitative a porté sur 600 entreprises impliquées dans la mise en œuvre d’équipements solaires (échantillon structuré selon la qualification des entreprises, leur spécialisation et leur implantation géographique). Créée il y a plus de 30 ans, Développement Construction est spécialisé dans le conseil marketing et les études de marché dans le secteur du bâtiment, du bricolage et de l’immobilier.

    0nouveaux
    messages