Djoliba = un blog et une maison !

Portrait
  • rédigé par Fanny Rousselin-Rousvoal

  • publié le 24 novembre 2008 dernière modification depuis plus de 7 ans Vue 5380 fois
Construire leur maison en bois, Norbert et Dominique l’ont fait. Ils ont raconté leur expérience au jour le jour sur leur blog Djoliba. Au début, c’était juste pour les proches mais le succès s’est vite propagé sur la toile. Récit d’une double aventure.

Dominique et Norbertimage Dominique et Norbert

Dominique et Norbert, lors d'un voyage au Mali. C'est ce pays qui leur a inspiré le nom de la maison et du blog : Djoliba. Le mot désigne un fleuve et signifie "sang" en bambara.

© DR

Leur blog s’appelle Djoliba, du nom d’un fleuve au Mali signifiant « le sang » en bambara. Heureusement, pour la maison éponyme située en Dordogne, ce n’est pas du sang que Dominique et Norbert ont versé… mais tout de même un paquet de sueur ! Elle est négociatrice immobilière et mère de deux grands enfants. Norbert est consultant pour des ONG sur des projets de développements agricoles et hydrauliques. « Cette maison, c’est notre projet commun, une façon de n’être ni chez lui, ni chez moi. Une nouvelle vie », raconte Dominique, 46 ans. Au moment de se lancer en 2006, le choix de l’autoconstruction s’est vite imposé. Pour cela, trois arguments au moins : le prix élevé des maisons en Dordogne, la disponibilité de Norbert (qui alterne entre de longs mois à l’étranger et plusieurs mois d’affilée en France) et l’expérience de ce dernier. Car le grand voyageur est loin d’être novice question bâtiment. Il a déjà restauré deux maisons et construit avec son frère celle de ses parents (en béton cellulaire). Reste un petit hic : le look des maisons neuves ne séduit pas trop Dominique. « Lorsque Norbert m’a parlé de maison ossature bois (MOB), cela m’a tout de suite séduite. Il y voyait un gain de temps et moi surtout le côté nature », explique Dominique. Le 7 août 2006, le terrain est acheté. Le 13 septembre, les fondations commencent à être creusées.

Déjà 128 700 visites uniques

Djoliba ossatureimage Djoliba ossature

Le blog a accompagné toute la construction du Djoliba. Une foule d'internautes, français mais aussi canadiens, australiens, belges ou anglais, ont suivi l'aventure.

© DR

Le blog Djoliba, sorte de carnet de bord, va raconter au jour le jour la construction de la maison. « Au départ, je l’ai commencé pour la famille, les copains, ceux qui ne pouvaient pas nous rendre visite, se remémore Dominique, qui avait déjà écrit des blogs de voyages. Et puis, d’autres blogueurs sont arrivés, ont posé des questions ou fait des suggestions, par commentaires mais surtout par mail. On s’est suivi dans nos chantiers, encouragés, réconfortés, donnés des tuyaux ou des prix. » Le blog a ainsi donné lieu à de nombreuses rencontres, pas toujours virtuelles. Claude et Catherine, qui avaient demandé des renseignements par mail, se sont avérés habiter la même ville qu’eux. Le point de départ d’une vraie histoire d’amitié ! Et il y a eu d’autres aficionados… Le blog totalise 128 700 visites uniques et 1 100 commentaires à fin novembre, pour 450 articles écrits. Au plus fort, il y a eu 400 visiteurs par jour. Une belle notoriété ! « Parfois j’en avais un peu marre du blog mais dès que la fréquence des articles diminuait, je me faisais rappeler à l’ordre et je continuais, motivée par tous ces « lecteurs » qui m’encourageaient, raconte Dominique. Ce qui m’a surtout pris du temps, c’est d’aller sur les autres blogs et de répondre aux mails ».

En tout cas, la matière n’a pas manqué pour relater cette véritable épopée. Car dans le projet, tout a été fait « maison », y compris la couverture, la géothermie ou l’isolation (ouate de cellulose dans les murs et chanvre en vrac sous toiture). Seule entorse à l’autoconstruction, l’ossature et la charpente pour lesquelles le couple a fait appel à un professionnel, Eric Baricault.

11 mois et demi de travail à temps plein… et ce n’est pas fini !

Djoliba maison finieimage Djoliba maison finie

Djoliba est une maison en ossature bois avec bardage bois, chauffée en géothermie. Elle est située en Dordogne.

© DR

Une fois le charpentier parti, en mars 2007, pas facile pour Norbert de se retrouver seul toute la journée sur le chantier… Il s’est donc imposé les mêmes horaires de travail que Dominique en semaine. Le week-end était consacré au choix, aux achats, au nettoyage du chantier ou du terrain. Pour les gros travaux comme la couverture, les amis et les deux fils de Dominique ont donné ponctuellement un coup de main. « Il n’y a pas vraiment eu de grosse galère durant le chantier mais des moments de fatigue ou de découragement, surtout en plein hiver », souligne la blogueuse. Depuis le 1er avril 2008, ils ont emménagé dans leur nouveau « chez eux ». Si l’on enlève les périodes de mission à l’étranger et les vacances, Norbert aura travaillé 11 mois et demi à temps plein sur le chantier. Le couple compte quatre mois supplémentaires pour bien terminer la maison (finitions, extérieur, etc.). Ce qui concerne les travaux sera mis sur le blog, le reste pas forcément. «  Je suis très sollicitée pour continuer mon blog sur la déco intérieure mais je ne pense pas que je le ferai. C’est plus personnel et ce n’est plus l’idée première du blog », explique Dominique. Et de conclure : « en tout cas, c’est vraiment agréable de construire une maison en bois… et encore plus d’y vivre ! ». De quoi faire naître de nouvelles vocations de MOB ?

Les conseils de Dominique aux futurs autoconstructeurs

- Bien étudier son projet

- Ne pas avoir peur de se lancer dans cette aventure

- Accepter l’erreur : elle existe aussi chez les professionnels. De nombreux blogs en sont la preuve ! Savoir défaire, recommencer…

- Ne pas avoir peur de faire évoluer le projet en cours de route

    0nouveaux
    messages