Challenge UMF : Une maison écologique et économique, c'est possible !

Reportage
  • rédigé par Kevin Storme

  • publié le 5 février 2009 dernière modification depuis plus de 9 ans Vue 4390 fois
Comme chaque année, le Challenge des maisons innovantes de l'Union des Maisons Françaises a récompensé les maisons les plus novatrices dans plusieurs catégories. Parmi elles, la « maison du Grenelle », qui prime les maisons les plus écolos. A l'énoncé du palmarès, on constate qu'il est désormais possible de se faire construire une maison passive, quasiment au même prix qu'une maison classique...

188.000 € pour une surface habitable de 140 m2 . A ce prix là, vous pensez avoir une maison lambda. Pourtant, la maison de France Confort lauréate de la médaille d’or dans la catégorie « La maison de Grenelle » option « procédés traditionnels » au Challenge des maisons innovantes 2008, est aussi 100 % écolo. Et il le faut pour répondre aux enjeux du challenge : réduire les émissions de gaz à effet de serre avec pour objectif d’atteindre moins de 5 kg de CO2/m2.an, maîtriser les coûts de construction et favoriser l’accompagnement externe pour la formation des entreprises et des occupants de la maison.

Plus que passive, cette maison construite près de Valence deviendra, après installation photovoltaïque, à énergie positive. C’est à dire qu’elle produira plus d’énergie qu’elle n’en consomme. « A partir d’une maison se positionnant en moyenne gamme, avec une architecture régionale et une attention particulière sur la qualité environnementale des matériaux et de leur mise en oeuvre, cette réalisation a permis d’allier l’emploi de matériaux performants avec des matériaux innovants sans ruptures technologiques », explique France Confort.

Les concepteurs du projet ont particulièrement travaillé sur l’isolation. Plancher, briques isolantes, combles isolées avec de la laine de roche soufflée… La maison ne consomme, dans sa version actuelle, que 20 kWh/m2.an et n’émet que 5 kg de CO2/m2.an. L’orientation bioclimatique a également été particulièrement étudiée, en plus d’une perméabilité à l’air très soignée (0,42 m3/h). A terme, une installation photovoltaïque devrait être installée, afin de revendre de l’électricité.

Une frontière entre maison « verte » et maison traditionnelle de plus en plus flou

La maison de Mas Provence, qui a obtenu la médaille d’argent, confirme, elle, l’idée que la maison écolo, ça peut aussi couter cher ! 298.100 € pour une surface habitable de 144 m2. Certes, il faut retirer à cela 1000 € d’aide régionale, 8000 € de crédit d’impôts, 24.000 € grâce à une installation solaire autofinancée et 11.200 € (sur 20 ans) de revenus issus de la vente d’énergie de la maison. La maison est en effet à énergie positive, elle aussi, grâce aux panneaux solaires installés sur le toit. Elle est par ailleurs dotée d’un plancher chauffant et ses performantes reposent principalement sur son orientation bioclimatique. Elle réussit à résoudre l’équation souvent insolubre de garder la chaleur en hiver, tout en conservant la fraicheur en été.

La médaile de bronze revient, à Maisons Les Pommeraies. A partir de 177.441 € le modèle avec option gaz Dolcevita Premium (179.911 € pour le modèle avec pompe à chaleur) pour une surface de 107,09 m2, cette maison consomme moins de 4 kWh/m2.an pour le modèle avec PAC et moins de 15 pour l’option gaz Dolcevita Premium.

Finalement, même si le 100 % écolo reste un peu plus cher que le traditionnel, on constate que des systèmes intermédiaires tels que celui de Maisons Les Pommeraies, qui empruntent à la fois aux techniques traditionnelles et aux technologies environnementales, atténuent de plus en plus la frontière entre maison « verte » et maison traditionelle. De toutes façons, qu’ils le veuillent ou non, les constructeurs n’ont pas le choix s’ils veulent respecter les exigences des Réglementations thermiques et du Grenelle…

Dans la catégorie Systèmes constructifs

Le challenge "Maison de Grenelle" s’applique à la fois aux procédés traditionnels (article ci-dessus) et aux systèmes constructifs. Voici les lauréats pour ces derniers.

Médaille d’or : Maisons Prestige

Prix : 370.000 €

Surface habitable : 112 m2


Médaille d’argent : Maisons d’en France Lorraine Sud

Prix : 252.758 €

Surface habitable : 160 m2


Médaille de bronze : Ossabois

Prix : 270.000 €

Surface habitable : 123,85 m2


    0nouveaux
    messages