Cambriolage et assurance : comment ça marche ?

Interview
  • rédigé par Kevin Storme

  • publié le 23 décembre 2008 dernière modification depuis plus de 8 ans Vue 6847 fois
312 400 cambriolages en 2007. Les logements individuels sont les premières victimes de vols, de la simple « visite » au pillage en règle. Comment réagir en cas de cambriolage ? Quelles sont les précautions à prendre vis-à-vis de l'assurance ? Marie Hélène Rivaud, responsable communication de la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA), vous conseille sur les démarches à suivre, avant ou après l'effraction.

Quelles sont les formalités à effectuer en cas de cambriolage ?

cambriolageimage cambriolage

Plus de 300 000 cambriolages sont dénombrés chaque année en France par les services de police.

© jeanphilippe delisle

Il faut d’abord déclarer le vol dans un délai de 24 heures maximum après la connaissance du sinistre, dans un premier temps en déposant plainte au commissariat de police, et ensuite auprès de la société d’assurance. Une fois la déclaration effectuée, vous envoyez le dépôt de plainte ainsi que la liste de tous les biens manquants et/ou détériorés. Il est important de laisser à la disposition de l’expert tous les biens, même détruits ou hors d’usage. Il est également impératif d’attendre le passage de l’expert avant d’engager des réparations ou de modifier l’état des lieux après le cambriolage.

Comment prouver le montant des dommages ?

Il est très important de conserver tous les justificatifs : factures, tickets de caisse, bons de garantie, bons de réparation, etc. Le cas échéant, toutes les preuves sont recevables : photos, vidéos, témoignages… Concernant les biens de famille tels que les bijoux ou les vieux meubles, il est possible de fournir des états de successions ou des certificats de bijoutiers par exemple. Tous les moyens sont bons pour prouver la possession d’un bien, à partir du moment où celui-ci est recevable et prouve incontestablement la possession de l’objet en question.

A quelle valeur les objets dérobés sont-ils remboursés ?

Tout dépend du type de contrat souscrit. En général, ce n’est pas remboursé à la valeur du neuf. Mais il y a des exceptions, comme les bijoux, par exemple, qui peuvent, au contraire, prendre de la valeur avec le temps. De nombreux facteurs sont pris en compte dans l’indemnisation : la durée moyenne de vie de l’objet considéré, les caractéristiques techniques du bien, le progrès technique et l’état d’entretien du bien.

Est-il possible de faire appel à un expert « indépendant » pour évaluer le montant des dommages ?

En général, après un sinistre, un expert dépêché par l’assurance se rend sur place pour constater les dommages. Il est possible de faire appel à un expert indépendant, mais il faut que ça en vaille le coup car c’est assez onéreux.

Quel est le rôle de l’expert ?

L’expertise a pour objet de déterminer les circonstances du sinistre, l’étendue et le montant du préjudice ainsi que d’apporter des préconisations sur les modalités de remise en état, afin de remplacer ou réparer les biens endommagés.

Comment prouver que le vol a bien été commis dans les conditions prévues par le contrat ?

Il faut d’abord vérifier dans le contrat quels types de cambriolage sont couverts. Le vol par effraction est toujours couvert : par exemple l’escalade des locaux, une porte défoncée… C’est à l’assuré de prouver que le vol s’est bien déroulé dans les conditions définies par le contrat. Certains cas peuvent poser problème. Par exemple si la personne a laissé sa clé sous le paillasson. La porte doit également être fermée à clé. Il faut que la personne prenne le maximum de mesures de sécurité, comme fermer les volets et les fenêtres avant de partir. Mais là encore, c’est toujours le type de contrat qui déterminera les conditions d’une indemnisation éventuelle.

Existe-t-il d’importantes différences entres les contrats des différents assureurs ?

Il n’y a pas de différences fondamentales. C’est assez uniformisé, même si certains contrats sont beaucoup plus avantageux que d’autres. Mais il s’agit plus d’une question de « gammes » que d’assureurs.

Quelles sont les précautions à prendre en amont ?

Des précautions de bon sens : bien fermer sa porte à clé, disposer de serrures de sécurité, si possible fermer les volets et les fenêtres, éventuellement s’équiper d’une alarme… Mais il est également important de conserver toutes ses factures et autres justificatifs d’achat afin d’être remboursé au mieux en cas de sinistre. De même, expertiser un bijou et prendre des photos des meubles facilitera largement le remboursement.

Quelques chiffres...

312 400 cambriolages en 2007 (chiffres INSEE)

11 700 cambriolages élucidés en 2007 (chiffres INSEE)

195,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour les assurances en 2007, dont 43,8 milliards en assurance de biens et de responsabilités (chiffres FFSA)

170,9 milliards d’euros attribués aux assurés en 2007 dont 31,4 milliards en assurances de biens et de responsabilité (chiffres FFSA)

425 millions d’euros d’indemnités versées en 2007 pour des vols/cambriolages (chiffres FFSA)

461 sociétés d’assurances établies en France en 2007 (chiffres FFSA)

    0nouveaux
    messages