A chacun son dressing !

Enquête
  • rédigé par Fanny Rousselin-Rousvoal

  • publié le 29 avril 2009 dernière modification depuis plus de 8 ans Vue 94244 fois
Nec plus ultra pour ranger ses vêtements, le dressing se popularise. Surface, prix, aménagement : les fabricants proposent des solutions adaptées à tous les besoins.

Dressing Pérèneimage Dressing Pérène

Le dressing fait non seulement figure de "top du top" pour ranger ses vêtements, mais en plus, il reste auréolé d'une image chic et luxe indéniable. Modèle Pérène, prix public indicatif de l'aménagement complet : 9 225 €. .

© Pérène

Le dressing (de l’anglais to dress – s’habiller) fait figure de « must » pour ranger ses vêtements. Longtemps, le concept a été propre aux Anglais et aux Américains (avec le walking-closet – littéralement placard où l’on peut marcher). Mais la France a craqué à son tour, reléguant ses vieilles armoires de grand-mère… au placard ! « On peut y voir deux interprétations, explique Jérôme Loizeau, chef de produit chez Gautier. Dans les constructions neuves, cela correspond à une évolution des modes de vie. La « suite parentale » intègre un espace sommeil avec un lit, une commode voire un plan de travail, une salle de bains et un dressing. Dans l’ancien, c’est l’image sociale du dressing qui prédomine, son côté « luxe » ». Car le dressing répond bel et bien à deux fonctions : ranger intelligemment… et ajouter une touche « classe », voire un brin snob, à son intérieur ! Cas classique : le réaménagement d’une des chambres après le départ des enfants.

Reste à définir exactement où commence et où s’arrête la notion de dressing. « Dans leur imaginaire, les gens pensent tout de suite à une pièce aménagée en U », note Jean-Denis Chedeville, chef de projet marketing chez Coulidoor. « C’est le dressing de rêve mais le cas courant peut aussi être « j’ai deux mètres linéaires que je souhaiterais aménager » », explique Ludovic Cueff, responsable marketing et communication de Celio. Car c’est bien là la différence entre un simple placard et un dressing. Dans le premier cas, on est dans le standard. Dans le second, on va chercher à adapter l’aménagement à ses propres besoins. Le nec plus ultra est bien sûr le sur mesure, où chaque centimètre carré va être optimisé du sol au plafond. Mais des solutions modulables permettent d’arriver à des résultats tout à fait satisfaisants pour un prix nettement plus accessible. Comptez de 500 € à plus de 10 000 € selon le résultat escompté.

Concrètement, pour du sur mesure, mieux vaut partir sur une surface minimale de 4-5 m², voire 6 m² si l’on souhaite s’y changer. « Pour un beau dressing couple, il faut compter 3 m x 2,60 m et au minimum 2 m x 1,80 m pour une personne seule », indique Michel-Laurent Sicard, gérant développeur de placard pour Placard et Rangement, une enseigne très haut de gamme. Une surface supérieure à 8 m², et ce sera le paradis ! Mais à partir de 2 m², on peut trouver chaussure à son pied. Celio propose ainsi des armoires-dressing ou des dressing-cabine adaptés aux petits espaces.

    0nouveaux
    messages