Envoyé Spécial (reportage)

Visuel de la contribution

Piscine hors-sol

rédigé par
  • publié le 4 novembre 2011
  • dernière modification depuis plus de 6 ans
  • Vue 736 fois
équipement.

A la différence des piscines creusées dans le sol qui nécessitent la mise en place d’une infrastructure considérable, mettre en place une piscine hors-sol ne nécessite par d’efforts titanesques pour vous faire bénéficier ainsi qu’à vos enfants le plaisir de la baignade. L’installation d’une piscine hors-sol est par ailleurs moins coûteuse comparée à une piscine traditionnelle.

Ce qu’il faut savoir avant d’installer une piscine hors-sol

Il existe différents types de piscines hors-sol qui s’adaptent à tous les budgets, mais également aux besoins d’intégration, que ce soit dans le jardin ou sur une terrasse. Leur prix varie de variant de 40 euros à 14.000 euros selon les dimensions et les modèles. Actuellement, il existe en plus de la piscine hors-sol proprement dite, des piscines semi-enterrées. Nous n’aborderons pas encore le second type, puisqu’il est plus difficile à installer. Les moins chères d’entre les piscines hors-sol sont les piscines gonflables. Les piscines gonflables présentent l’avantage de ne nécessiter aucune structure portante extérieure. Les modèles perfectionnés sont dotés d’un gonfleur et d’une pompe de filtration.

Il existe également des modèles de piscines hors-sol souples, dont les matériaux de base se composent d’une toile en polyester ou de PVC, soutenus par des armatures métalliques. Selon les modèles, on peut avoir jusqu’à 6 m de diamètre pour une piscine circulaire ou une longueur pouvant aller jusqu’à 12 m pour une piscine rectangulaire. Il existe enfin les piscines hors-sol rigides qui sont fabriquées en résine, en bois ou en acier. Ce type de piscine est destiné à ne plus être déplacé après son installation, et peut ainsi être semi-enterré. Une déclaration préalable de travaux auprès de la commune est nécessaire pour les piscines supérieures à de 10 m² et dont la hauteur dépasse 60 cm. Prenez également en compte les différentes lois sur les piscines privées afin de prévenir tout accident.

L’installation proprement dite

La piscine gonflable est la plus simple à installer. Avant tout, il faudra déterminer le terrain où sera posée la piscine. Il faut éviter toute surface rocailleuse susceptible de déchirer la structure autoportante. Veillez également à ce que la surface soit parfaitement plane. Vous pourrez utiliser du sable pour stabiliser le sol. Un point d’eau à proximité est conseillé pour l’acheminement de l’eau par l’intermédiaire du tuyau d’arrosage. Disposez ensuite la bâche ou la toile fournie sur le terrain destiné à accueillir la piscine avant de la déplier. Il suffira ensuite de le gonfler. Il faut savoir qu’actuellement, de nombreux modèles sont livrés avec un gonfleur et une pompe de filtration. Posez ensuite la petite échelle fournie et profitez des joies aquatiques avec vos enfants.

Pour une piscine à structure souple, qu’on appelle encore structure tubulaire, il faudra d’abord déterminer l’acheminement des différentes pièces, souvent livrées par camion ou camionnette. Il faut effectuer un terrassement afin que les armatures en acier ou en plastique ultrarigides puissent tenir sans un risque de glissement. Le montage de la structure portante s’effectue selon le mode d’emploi fourni. Une âme de bricoleur est nécessaire pour un montage rapide, mais il faut savoir que les pièces sont habituellement marquées, mais il faudra en premier lieu monter le châssis avant les tubes de moindre taille. La pose de la toile se fait à partir d’un bord vers l’autre pour que celle-ci épouse parfaitement le fond préalablement damé. L’installation d’une piscine rigide est plus délicate que les deux précédentes, mais ces piscines fournies en kit sont souvent livrées avec un DVD. L’essentiel est de bien aplanir le sol.


    0nouveaux
    messages