Step by step

Visuel de la contribution

Concevoir soi-même sa douche à l'italienne

rédigé par
  • publié le 3 novembre 2011
  • dernière modification depuis plus de 3 ans
  • Vue 635 fois
Explication des 2 méthodes principales.

1Méthode 1

Pour pouvoir fonctionner, la douche italienne doit pouvoir être intégrée dans le sol ; il faut préparer donc le conduit d’évacuation puis, au moment de la réalisation de la chape maigre, il faut laisser une réserve d’au moins 60 mm de profondeur qui accueillera le bac final. S’il est impossible de laisser une réserve, on peut surélever le reste du sol de la salle de bain.

Quant aux arrivées ou adductions d’eaux, elles seront encastrées dans le mur (après qu’une saignée ait été préparée).

Cette saignée sera ensuite rebouchée puis il faudra coller une natte d’étanchéité sur les parois. Pour le receveur, le mieux est d’utiliser un receveur à carreler dont la pente est préformée vers la bonde d’évacuation. Le receveur sera collé et relié à la natte verticale par un joint.

Avant de poser le receveur, préparez l’évacuation (soit un siphon spécial à encastrer soit un système de caniveau).

Une fois le receveur posé, il faudra finir le carrelage mural, raccorder les arrivées d’eau à un système type colonne de douche. Puis réalisez les derniers joints d’étanchéité.

2Méthode 2

Il faudra couler une chape dans laquelle sera inclus un caniveau d’évacuation dont les pieds réglables permettront de régler le niveau. Auparavant il faudra poser une natte d’étanchéité pour empêcher l’humidité de s’infiltrer.

Au moment de la conception de la chape, veiller à laisser une réserve en épaisseur correspondant à l’épaisseur du carrelage ou du revêtement final (ainsi que l’épaisseur de la colle si il y en a). Penser à prévoir une légère pente pour l’évacuation de l’eau vers le caniveau.

Reliez le caniveau à l’évacuation PVC et enrobez le dans la chape.


    0nouveaux
    messages