Step by step

Visuel de la contribution

Comment faire une charpente "à l'ancienne"

rédigé par
  • publié le 10 février 2009
  • dernière modification depuis plus de 5 ans
  • Vue 41491 fois
Voici la démarche étape par étape pour réussir à réaliser une charpente "à l'ancienne" avec du bois pas forcément droit...mais dont le rendu sera sans nul doute plus esthétique que de la fermette...Il est à noter que ce Step by Step s'adresse aux bricoleurs confirmés...ayant une bonne visualisation en trois dimensions...pour les débutants n'hésitez pas à me contacter pour de plus amples infos ;)

1Un chantier bien mesuré est à moitié terminé...

Commençons par le commencement, pour réaliser la dite charpente, pourquoi ne pas la faire "à l’ancienne" en vieux bois..en plus ça tombe bien j’en a plein le garage… allez c’est parti…

A vos stylos et à vos méninges (el vieux boé c’est pas du simple mais j’va vous expliquer)…

Pour commencer il faut prendre quelques mesures de là où va allez notre "ferme", la ferme est en terme de charpente l’ensemble des bois formant le "triangle" sous la toiture, dans les combles d’un bâtiment, en voici un exemple :

image Charpente-1_499ab737f09af.jpg

Un exemple de ferme

© DR

Attention toutes les fermes ne sont pas triangulaires mais ont le même rôle.

Pour faire les choses bien, commencez par tracer un trait de niveau sur les murs à un mètre du sol FINI dans la pièce où ira la ferme. Toutes les côtes qui seront prises par la suite seront prises à ce trait de niveau et non au niveau du sol, cela afin d’éviter les erreurs d’aplomb d’un sol en terre battue par exemple… comme ceci :

image ligne-1mweb-2-f9329_4991ef6a9811f.jpg

prise de cotes...mais pas n'importe comment

© DR

j’ai pris mon exemple comme exemple à vous d’adapter pour chez vous…

Bon, une fois les cotes d’arase, de hauteur du pignon et de longueur-largeur de la pièce il faut tracer l’épure de la charpente que nous allons tailler.

Pour ce faire, il faut se munir d’une règle de maçon de 3 ou 4 m selon la dimension de la ferme, d’un cordex (appelé aussi "bleu"), d’un grand compas (en bois ou en métal), d’un crayon de maçon et d’un metre.

image epure-1-44d54_4991ef65c4c64.jpg

© DR

On commence par tracer sur une surface plane et de niveau un grand trait au cordex plus long que la largeur réelle de la pièce (prendre environ un mètre de plus que nécessaire). voir 1 sur le schéma.

Puis on repère sur ce trait la largeur de la pièce où ira la charpente (attention prendre la largeur SOUS l’axe de la future ferme car toutes les maisons ne sont pas des rectangles parfaits ) voir 2 sur le schéma.

Ensuite on se sert du compas pour tracer les mur bien perpendiculaire au premier trait ( voir 3 et 4 sur le shéma). Si vos murs ont du fruit ou du contre fruit, en tenir compte lors de la prise de cotes.

image epure-2-c0de6_4991ef666594c.jpg

© DR

Enfin on repère l’axe de la ferme sur le trait de départ et on trace cet axe suivant la précédente méthode avec le compas.voir 5 et 6 sur le schéma.

Pour les étapes qui suivent, on peut s’inspirer des schémas ci-après

image Epure charpente2

© nicolas

image Epure charpente1

© nicolas

2Taillage des bois

image ligne-1mweb-2e8e9_4991ef69cf931.jpg

© DR

je vous invite à regarder maintenant la mise en œuvre des bois.

Si vous avez suivi, dans le début de l’article nous parlions d’épure et de charpente, mais où donc ché ti ki nous a mis ché bout bô… .attend mon ami, ils arrivent les bouts de bois…

Bref, après avoir tracé avec notre sabre laser de Paddawone notre superbe épure de charpente, il ne nous reste plus qu’à tailler la charpente… alors

EHHHHHHHH pas si vite, faut pas brûler les étapes garçon… tes bouts de bois tu les jetes pas sur l’épure comme ça… allons mon pauvre ami… faut les ligner

LES LIGNER ! ! ! ! ! ! ! ! c’est quoi ce truc maintenant. V’là qui veut droguer ses bois n’importe quoi…

Mais non, ligner, c’est marquer sur les pièces de bois le milieu de chaque face pour pouvoir aligner les bois sur l’épure et repérer les assemblages.

On fait comme ça…

et après on peut aligner nos bois sur l’épure… on prend le fil à plomb et on aligne les lignes tracée précédemment sur les lignes de l’épure… comme ça…

image contre-jaugeage-66b4c_4991ef651e202.jpg

© DR

image photo_charpente_008-004-a2b9f_4991ef6c44dcd.jpg

© DR

image photo_charpente_002-002-94821_4991ef6b69e8c.jpg

et on empile si il faut....

© DR

image photo_charpente_012-007-50867_4991ef6d1c0d6.jpg

...plusieurs couches même...mais toujours de niveau

© DR

image photo_charpente_015-010-4701c_4991ef6f44a3e.jpg

tenon mortaise avec embrèvement et cheville en châtaignier

© DR

image photo_charpente_014-009-28f5e_4991ef6dd64d3.jpg

un grand moment de solitude lorsqu'il a fallut emboiter tout ça...

© DR

Après avoir aligné tous les bois, il nous faut repérer les assemblages et les marquer, la technique s’appelle le piquage des bois car on réalise des marques aux endroits communs aux deux bouts de bois à assembler…

image à venir… patience…

Et après..seulement après on taille… youpi

image photo_charpente_021-014-eaf55_4991ef701170d.jpg

pas simple mais au bout du compte on y arrive

© DR

image charpente_redim-a6190_4991ef646b456.jpg

une fois qu'on en a bien sué...on peut arriver à cela comme résultat...

© DR

c’était ma première ferme en vieux bois… ici du chêne et du peuplier centenaire (bois de récupération).
Il m’a fallut une quarantaine d’heures seul… et oui je dis bien seul pour réaliser cette ferme de 280 kg… armez vous de patience, de bons outils et lancez vous vous en serez que d’autant plus satisfait une fois votre ferme terminée.

Amicalement… Nicolas

Ma devise :s’il n’y a pas de solution c’est que vous avez mal posé le problème


    0nouveaux
    messages