a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
news
  • news

    Comment bénéficier du crédit d’impôt développement durable ?

    07 avr. 2014
    image Credit_dimpot_developpement_durable.jpg

    Votre logement est quelque peu énergivore et vous envisagez des travaux de rénovation énergétique ? Des aides à la rénovation existent pour financer ses travaux d’amélioration énergétique. Parmi cet éventail de dispositifs, le crédit impôt développement durable s’adresse aux particuliers désireux de réaliser des économies d’énergie. Tour d’horizon de cette aide à la rénovation.

    Qui peut profiter du crédit d’impôt développement durable ?

    Le crédit d’impôt développement durable, ou CIDD, offre la possibilité de déduire de son impôt sur le revenu une partie des dépenses induites par des travaux d’économie d’énergie menés dans sa résidence principale. Pour en bénéficier, il est nécessaire d’être locataire, propriétaire ou occupant à titre gratuit. Les travaux doivent également être effectués dans un logement achevé depuis plus de 2 ans et par l’entreprise qui fournit les matériaux.

    Quel montant d’aide et pour quels travaux ?

    Avec la loi de finances 2014, les conditions d’obtention du CIDD sont simplifiées. Pour profiter de cette aide à la rénovation, vous devez réaliser un « bouquet de travaux » c’est-à-dire au minimum deux types de travaux parmi les 6 catégories en vigueur. On y retrouve les travaux d’isolation thermique, d’installation ou de remplacement de solutions de chauffage, d’équipements de production d’eau chaude ou de mise en œuvre d’équipements de production d’énergie. Les ménages modestes, quant à eux, peuvent en bénéficier dans le cadre d’une seule opération.

    Si les travaux sont réalisés en bouquet, la réduction d’impôt est égale à 25 % du coût global et ce, quels que soient vos revenus. Ce taux diminue à 15 % pour une seule catégorie de travaux. Pour une personne seule, le montant des dépenses engagées est limité à 8 000 €. Pour un couple, ce montant atteint un plafond de 16 000 € avec une majoration de 400 € par personne à charge. Il est possible d’échelonner ces sommes sur une période de 5 années consécutives entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2015.

    Des démarches administratives simplifiées

    Le dispositif soutenu par l’ADEME a été conçu dans une logique de simplification des démarches administratives. Cela peut paraître étonnant mais même les allergiques à la paperasse y trouveront leur compte. Pour obtenir le crédit d’impôt développement durable, il suffit tout simplement de remplir la ligne dédiée à cette aide sur sa déclaration de revenus. Soulignons un détail ayant toute son importance : la facture de l’entreprise ayant réalisé les travaux doit être conservée. En cas de demande de l’administration, vous serez en mesure de la fournir pour justifier des sommes engagées.

    Pour calculer le montant des aides auquel il est possible de prétendre, Quelle Energie propose un outil de simulation en ligne.

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages