a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
news
  • news

    Vers une ouverture des magasins de bricolage le dimanche ?

    10 mars 2014
    Infos utiles

    Crédit photo : Flickr - Jean-Louis Zimmermann

    Le débat autour du travail dominical revient régulièrement sur le devant de la scène. D’un côté, les pros travail dominical soutiennent l’augmentation des salaires induite par la mesure ainsi que l’idée d’un coup de pouce pour l’emploi. De l’autre, les antis privilégient la vie de famille et soulignent la menace du « volontariat forcé ».

    En septembre dernier, la polémique a agité le secteur du bricolage. Souvenez-vous : à cette période, les enseignes de bricolage Leroy Merlin et Castorama passent outre l’interdiction d’ouvrir le dimanche. Face à cet affront, Bricorama, un de leurs concurrents, lance une action judiciaire. Aujourd’hui, où en est le débat du travail dominical dans le secteur ?

    Un accord portant sur le travail dominical pour les magasins de bricolage

    Fin décembre 2013, un décret officiel autorise les magasins de bricolage à ouvrir le dimanche, et ce jusqu’en juillet 2015. Suivant cette annonce, un communiqué conjointement rédigé par le Ministère du Travail et celui du Commerce est publié. Celui-ci met en avant le « caractère transitoire » de la mesure dans l’attente d’une loi globale tout en réaffirmant que le repos dominical doit rester la règle générale. D’ores et déjà, les enseignes de bricolage crient victoire : toutefois, soulignons que la mesure ne s’applique qu’à une liste définie de 178 magasins, principalement situés en Ile-de-France.

    En échange, les partenaires sociaux du secteur s’engagent à accorder des contreparties relatives à l’ouverture magasin dimanche pour les salariés : prise en compte unique du volontariat, rémunération au minimum doublée, repos compensateur, mesures pour l’emploi et l’accès à la formation. Tout cela laissait présager de la fin du débat…ce fut loin d‘être le cas !

    Des contreparties toujours insuffisantes aux yeux de certains syndicats

    À l’issue de la phase de négociations très serrées entre syndicats et patronat, la CFDT et la CFTC annoncent la signature de l’accord sur les contreparties au travail dominical des magasins bricolage entérinant ainsi la validation du texte. Mais, il y a un mais : les syndicats CGT, FO, Sud et Seci s’opposent à l’accord jugeant que celui-ci « porte préjudice de manière suffisamment grave et immédiate à un intérêt public et à celui des salariés ». Autant dire que le décret promulgué le 8 mars et autorisant l’ouverture des magasins de bricolage le dimanche ne devrait pas être accueilli avec enthousiasme. La CGT et le syndicat Seci-Unsa annonce d’ores et déjà le dépôt d’un recours.

    Le travail dominical, un débat sans fin ?

    Finalement, s’acheter des accessoires de décoration ou du matériel de bricolage le dimanche est-il un besoin de première nécessité ? Les pros travail dominical vous répondront sûrement oui, alors que les antis qui trouveront cela probablement absurde. Fin 2014, un projet de loi relatif au repos dominical et ses exceptions sera présenté : le débat n’est pas prêt de s’arrêter.

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages