a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
produits
  • produits

    Airblade Tap : Dyson lave et sèche les mains avec un seul robinet

    05 févr. 2013
    Infos utiles


    Ce n’est plus de la robinetterie, mais quasiment de l’aéronautique… D’ailleurs le nouveau robinet Airblade Tap que Dyson vient de dévoiler aujourd’hui a des faux airs d’avion planant au dessus de la vasque ! Avec ce nouvel appareil la marque a réussi à intégrer sa technologie de séchage des mains Airblade (développée il y a 7 ans) dans un robinet. "Pour la première fois, le lavage et le séchage des mains sont réunis au même endroit, s’enorgueillit-on chez Dyson. Quel gain d’espace : il n’est plus utile de prévoir une zone de séchage des mains additionnelle et séparée".

    Comment ça marche ? Un capteur déclenche l’écoulement de l’eau par le tube central quand une main est détectée. L’utilisateur peut alors se laver et se rincer les mains. Il lui suffit ensuite d’écarter les mains sous les tubes latéraux pour qu’un second système déclenche la création de deux rideaux d’air pulsé (technologie Airblade) pour balayer l’eau des mains, qui retombe dans l’évier. Naturellement les capteurs infrarouges intelligents étant calibrés pour que l’eau et l’air ne s’activent pas simultanément. Avec ses rideaux d’air propulsé à 690 km/h, Dyson promet un séchage en 12 secondes…

    Les avantages du système ? "Plus hygiénique, plus économique, plus écologique, répond Dyson. Le Dyson Airblade Tap fonctionne sans contact, et l’air est filtré à 99,9 %. Il sèche 15 paires de mains pour le prix d’un seul essuie-main papier. Il produit 62 % de CO2 en moins par séchage que les essuie-mains papier et 67 % en moins que les sèche-mains à air chaud. Enfin, le débit d’eau contrôlé et le fonctionnement par capteurs entraînent des économies d’eau."

    Pour développer son robinet, Dyson n’a pas lésiné sur les investissements : 24 millions £ et 7 années de travail d’une équipe de 40 ingénieurs pour le seul développement du moteur numérique de l’appareil. Et ce n’était pas le seul casse-tête à résoudre : "Contenir l’air, l’eau et les signaux infrarouges dans un boîtier de seulement 33 mm de large était un vrai défi, explique James Dyson. Nous avons développé un laser de précision ainsi qu’un soudeur spécifique, ce qui nous a permis de créer un robinet lisse et capable de se sécher les mains en 12 secondes seulement "… Ceci explique aussi le prix annoncé pour ce robinet pas comme les autres : 1 660 €.

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages