a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
news
  • news

    Reconfiguration du PTZ+ : le coup de gueule de l'Union des maisons françaises

    15 nov. 2011

    L’Union des Maisons Françaises (UMF) a vivement réagi, dans un communiqué ce mardi, à l’amendement que propose le gouvernement dans le cadre du projet de lois de finances.
    Cet amendement concerne la suppression du Prêt à taux zéro plus (PTZ+) pour les logements neufs, dans les zones moyennement (B2) et faiblement tendues (C). Ces zones couvrent presque la totalité du territoire français, hormis la Corse, la Côte d’Azur et la région parisienne.

    L’association de constructeurs immobiliers pousse un cri d’alarme : "C’est remettre en cause en année pleine 44 000 constructions de maisons et plus de 100 000 emplois", justifie-t-elle, estimant que 67 % des permis de construire sont délivrés en zone C.
    Pour elle, exclure les zones B2 et C "est un contresens économique et social avec des conséquences extrêmement néfastes sur la production de logements". Elle démontre : "L’accession en maison neuve en secteur diffus est le mode opératoire le plus performant de ces dix dernières années au regard des contraintes de prix ayant pesé sur les ménages. Or, cette accession se fait très largement en zone C." L’association craint que cette mesure ne crée des effets d’aubaine sur les zones tendues (A et B1), au détriment des ménages moyens et modestes dans les zones B2 et C.

    L’UMF réclame ainsi des arbitrages, "en concentrant l’aide sur le neuf et sur l’ancien sous condition d’une forte proportion de travaux".

    Mise à jour mercredi 16 novembre : ce mardi, l’Assemblée a finalement écarté l’amendement du gouvernement en votant l’accessibilité du PTZ+ à toutes les zones en France.

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages