a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
news
  • news

    AQPV : label de qualité pour les modules photovoltaïques français.

    12 sept. 2011

    Le 20 juillet dernier, le groupement français des professionnels du solaire photovoltaïque (SOLER), en association avec le syndicat des énergies renouvelables (SER) lançaient Alliance Qualité Photovoltaïque (AQPV), la première marque collective de qualité des modules photovoltaïques, en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet et d’Éric Besson.

    Ce lancement est l’aboutissement d’un travail de six mois de travail, destiné aux maîtres d’ouvrage qui souhaitent réaliser une installation photovoltaïque ainsi qu’aux installateurs.

    Le projet porte une double-vocation : celle de valoriser les modules de fabrication française auprès des consommateurs d’une part, et d’autre part, de créer une filière nationale instaurant un code de bonne conduite dans les relations-clients.
    Ce label servira de repère aux acheteurs et contribuera à la bonne traçabilité des matériaux quand à leur origine, leur conformité et leur lieu de fabrication.
    Les initiatives clients consisteront en une prise en compte des demandes sous cinq jours, et un traitement des services après-ventes, comme la réparation ou le remplacement d’un panneau défectueux, sous quinzaine.

    « Ce label permettra aux entreprises françaises de faire valoir leurs atouts en termes de performance et de fiabilité. Il s’inscrit parfaitement dans l’ambition du Gouvernement de faire rimer développement des énergies renouvelables avec qualité, emploi et transparence  » a précisé la ministre de l’Écologie et du Développement durable des Transports et du Logement.

    Pour recevoir ce label de qualité, les produits photovoltaïques seront analysés un organisme tiers indépendant.

    L’émergence de cette filière photovoltaïque intervient dans un contexte bien particulier : l’annonce faite par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) le 3 mars 2011, de diminuer les tarifs du secteur.
    Cette baisse varie en fonction des demandes de raccordements observées. Elle peut ainsi atteindre 9,5 % par trimestre pour des demandes supérieures à 65MW.

    Cette dégressivité du tarif est jugée trop brutale par les professionnels du secteur. Elle aurait, selon eux, entraîné une perte de 5000 postes sur 25000 existants en France.

    Les spécialistes du photovoltaïque réclament également une simplification des appels d’offre pour les installations supérieures à 250 kW et une correction à la hausse du volume autorisé des nouvelles installations, aujourd’hui limité à 500 kW.
    Les acteurs de la filière espèrent également une extension à 250 kW du mécanisme tarifaire, aujourd’hui limité à 100 kW.

    l’objectif d’AQPV est donc d’instaurer une filière industrielle à forte valeur ajoutée, qui pourrait ainsi palier à l’instabilité réglementaire de ce secteur encore jeune.

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages