a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
produits
  • produits

    Des poêles anti-adhésives plus saines et plus performantes chez Fissler

    13 sept. 2011
    Infos utiles

    Produits Garantis cinq ans, prix à partir de 71 € TTC pour les poêles 20 cm de diamètre, jusqu’à 85 € TTC pour les poêles de 28 cm de diamètre.

    Fissler revoit la fabrication de ses revêtements pour ses nouvelles poêles anti-adhésives Protect Alux Premium.
    La marque nous fait part des études qui l’ont amenée à imaginer ce nouveau produit.

    Retour sur les origines des revêtements anti-adhésif, leur qualités et leurs faiblesses.
    Les revêtements anti-adhésifs font leur apparition dans les années 50. Ces produits répondent au souhait des consommateurs d’avoir une cuisine plus saine car plus faible en matières grasses.

    Depuis bientôt 60 ans, leur composition est à base de polytétrafluoéthylène ou PTFE, un matériau popularisé par la marque Téflon.
    Le PTFE est une substance inerte qui ne développe pas de réaction chimique au contact des aliments.
    Sa zone de frottement est minimale et les attaques acides ne l’entament pas.
    Toutefois, le matériau se dégrade s’il subi une température de chauffe supérieure à 230 ° Celsius.

    Pour info, les matières grasses comme le beurre deviennent nocives dès 130°C et libèrent des substances nocives, voire cancérigènes, comme l’acroléine ou le benzopyrène. A l’heure actuelle, aucune intoxication dangereuse due à une poêle anti-adhésive n’a été relevée.

    La vraie polémique est liée à l’utilisation du PFOA( acide perfluoroctanoïque) pour renforcer le PTFE.
    L ’Agence Française de Sécurité SAnitaire (AFSSA) considère comme minimes les risques liés à l’emploi de PFOA dans les ustensiles de cuisine.
    Pourtant, l’emploi du PFOA est sérieusement remis en cause par les industriels eux-mêmes.

    Le PFOA est un produit organique persistant qui résiste au processus de dégradation biologique naturel. Par conséquent, le produit ne s’élimine pas et devient source de contamination environnementale. Les tests réalisés sur des animaux sont venus étayer la thèse de risques cancérigènes provoqués par cette acide.
    Aussi, les industriels sont nombreux à l’abandonner.

    Un nouveau matériau anti-adhésif est actuellement très en vogue : il s’agit de la céramique, obtenue à partir de la silice ou de la zircone.
    Les poêles céramiques sont sans danger pour la santé et résistent parfaitement aux très hautes températures.
    Hélas, la poêle parfaite n’existe pas et la céramique n’échappe pas à la règle. Son utilisation nécessite tout de même l’emploi de matières grasses et sa structure est fragilisée par les chocs thermiques et les aliments acides, ce qui peut amener un renouvellement anticipé des ustensiles de cuisson.

    Fissler est parti de ces constats pour élaborer la poêle Protect Alux Premium.
    Cet ustensile concilie toutes les qualités du PTFE en limitant les inconvénients recensés du matériau.

    Et pour parvenir à ce résultat, la marque est partie d’un constat simple : plus le fond de la poêle est épais, plus le risque de surchauffe diminue.
    La poêle Protect Alux Premium possède un fond aluminium de 6 mm d’épaisseur, pour prévenir les points de surchauffe. Sans ces points, le revêtement anti-adhésif en PTFE résiste mieux aux températures élevées, jusqu’à 260°C.
    Les poêles Fissler ne contiennent pas de PFOA, la marque ayant abandonné ce matériau 2008.

    Plus saines, plus efficaces, les pôeles Protect Alux Premium promettent une cuisson supérieure de 30 % aux autres modèles de poêles.

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages