a la une news produits evenements a lire, avoir
Rechercher dans les actualités
produits
  • produits

    Le verre SGG Bioclean de Saint-Gobain Glass plébiscité par le public

    10 avr. 2009
    image 20090305_SGG_Bioclean_49afa4b85cb66.jpg
    Infos utiles

    Une étude réalisée par l’institut indépendant Synovate démontre que le verre autonettoyant SGG Bioclean de Saint Gobain Glass remporte un franc succès cinq ans après son lancement.

    108 personnes ont été interviewées sur plus de 200 installations en situation réelle, exposées à la pluie. Parmi elles, 28 personnes dans des résidences privées de la région parisienne avec des vitrages verticaux et de toiture, 51 personnes dans la région parisienne où une structure véranda a été installée pour des tests et 29 personnes en Picardie, sur un bâtiment tertiaire. Réalisée à partir de la comparaison d’un verre clair classique avec un verre autonettoyant SGG Bioclean, l’enquête interroge les observateurs sur le niveau de propreté des vitrages sans nettoyage après 2 à 24 mois d’exposition et après nettoyage, pour les vitrages protégés de la pluie (soit par aspersion d’eau soit à l’aide d’une éponge humide).

    Après plusieurs mois d’étude et plus de 200 observations, 95 % de ce panel considèrent que SGG Bioclean reste plus propre qu’un vitrage classique et 98 % constatent qu’il est plus facile à nettoyer. Dans le détail, 96,4 % considère le verre autonettoyant SGG plus propre sur les bâtiments résidentiels, 95,4 % pour les vérandas et 96,6 % pour les bâtiments tertiaires.

    Concernant le nettoyage, les qualités hydrophiles du verre SGG Bioclean garantissent un verre plus propre, grâce à l’action de l’eau de pluie ou celle d’un jet d’eau. Après le passage d’une éponge humide, le verre SGG Bioclean est reconnu plus propre qu’un verre clair à 98 %.

    Le verre autonettoyant SGG Bioclean est recouvert d’une couche mince et transparente d’un matériau minéral hydrophile photocatalytique, autonettoyant grâce à l’action des ultraviolets et de l’eau. L’exposition à la lumière permet par photocatalyse de décomposer les hydrocarbures et les polluants atmosphériques organiques responsables des salissures sur le verre. La surface hydrophile facilite ensuite l’évacuation grâce à la pluie ou à l’aspersion de jet d’eau, des résidus ainsi que des poussières minérales, sans laisser la moindre trace. Ce verre cumule ainsi des avantages écologiques et économiques : réduction des consommations d’eau et détergents donc préservation des ressources naturelles et limitation de la pollution.

      Poster une réaction

      Vous devez être identifié en tant que membre de la communauté pour utiliser ce service.

    0nouveaux
    messages